Assurances: la branche a poursuivi sur la voie de la croissance

Assurances: la branche a poursuivi sur la voie de la croissance

Photo: Keystone

Demeurant solides, les assureurs suisses ont poursuivi leur croissance en 2014. En dépit d'un environnement toujours difficile, notamment en matière de taux d'intérêt, ils ont vu leurs primes progresser de 1% à 26,4 milliards de francs dans l'assurance dommages et de 1,1% à 33 milliards dans les affaires vie.

Si ces chiffres n'ont rien de spectaculaire, il n'en reste pas moins que les assurances demeurent précieuses justement parce qu'elles 'respirent l'ennui', a relevé lundi à Zurich Urs Berger, le président de l'Association suisse d'assurances (ASA), selon le texte de son discours. Sans bruit, elles sont fortement créatrices de valeur.

Selon l'association faîtière des assureurs helvétiques, la branche compte parmi les huit principaux secteurs économiques suisses, avec une création de valeur brute de 28 milliards de francs. Avec plus de 47'800 collaborateurs, sa contribution à l'économie se chiffre à près de 5%.

Dans les assurances dommages, la croissance s'est certes poursuivie, mais à un rythme légèrement inférieur à celui des années antérieures. Les indemnités versées au titre des sinistres assurés se sont inscrites dans la moyenne, tout comme les dommages découlant d'intempéries majeures telles que celles ayant touché en début d'été l'Emmental et Altstätten (SG) ainsi que les inondations au Tessin en novembre.

Assurance casco en hausse

L'évolution favorable des affaires dommages dans un marché saturé et fortement concurrentiel reflète pour l'essentiel la progression des assurances véhicules à moteur, lesquelles ont vu leurs primes s'étoffer de 1,6% à 5,87 milliards de francs. Dans ce segment, les affaires casco ont crû de 2,5% à 3,11 milliards.

Le phénomène, déjà observé les années précédentes, s'explique lui-même par l'augmentation du nombre de véhicules mis en circulation, les modèles neufs étant en principe assurés en casco. Dans les affaires de responsabilité civile, les primes ont gagné 0,6% à 2,76 milliards.

Considérées dans leur ensemble, les affaires vie ont elles vu leur progression freinée au regard du bond de 5,4% affiché en 2013. Le ralentissement, qui illustre la faiblesse persistante des taux d'intérêt, est à mettre au compte d'une croissance revenue au niveau des années antérieures des assurances vie collectives, lesquelles s'étaient envolées de 7,9% en 2013.

Sur l'exercice sous revue, les affaires vie collectives ont affiché des primes de 24,59 milliards de francs, 1% de plus qu'en 2013. En revanche, les assurances-vie individuelles ont renoué avec la croissance, avec une hausse de 1,3% à 8,42 milliards. En 2013, elles avaient subi un repli de 1,2%.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.