Athènes et ses créanciers sont parvenus à un premier accord

Les négociations sont proches d'aboutir à Athènes

Photo: Keystone

Athènes et ses créanciers ont conclu mardi un accord sur un plan d'aide qui permettra au pays d'éviter une situation de défaut, selon un responsable du ministère des Finances. Le ministre grec des Finances a précisé qu'il restait quelques détails secondaires à régler.

'Un accord a été trouvé. Enfin, nous avons de la fumée blanche', a précisé ce responsable du ministère, à l'issue de négociations qui se sont poursuivies pendant toute la nuit de lundi à mardi.

'Deux ou trois sujets mineurs' sont encore en débat avec les créanciers, a dit ministre grec des Finances Euclide Tsakalotos à des journalistes après 18 heures de pourparler avec le Fonds monétaire international (FMI) et les institutions européennes à Athènes.

L'accord sur le plan de sauvetage, portant sur 86 milliards d'euros, doit être bouclé d'ici le 20 août pour permettre à Athènes de rembourser un prêt de trois milliards à Banque centrale européenne (BCE).

Le responsable du ministère des Finances déjà cité a précisé que les deux parties s'étaient notamment mis d'accord sur la création d'un fonds chargé de procéder aux privatisations et sur la manière de gérer les créances douteuses du secteur bancaire grec.

Ces deux dossiers ont longtemps constitué des points d'achoppement dans les négociations.

Entente sur le budget

Dans la nuit de lundi à mardi, la Grèce et ses créanciers sont parvenus à définir le cadre budgétaire de la Grèce jusqu'en 2018.

Selon une source gouvernementale, les négociateurs ont convenu qu'en 2015, la Grèce connaîtrait un déficit primaire (solde du budget hors remboursement de la dette) de 0,25% du PIB, avant des excédents primaires de 0,5% du PIB en 2016, 1,75% en 2017 et 3,5% en 2018, selon cette source.

Ces objectifs diffèrent des objectifs sur lesquels la Grèce et ses créanciers travaillaient jusqu'en juin. A l'époque, ils n'envisageaient que des excédents primaires, 1% cette année, 2% en 2016, 3% en 2017 et 3,5% en 2018.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.