Baignades: environ 63 % des eaux suisses sans risques

Baignades: environ 63 % des eaux suisses sans risques

Photo: Keystone

Les vacanciers nageront sans risques cet été dans environ 63 % de 210 sites de baignade en Suisse. Un rapport européen cible toutefois la qualité de trois zones à Lausanne. La Suisse est sous la moyenne de l'UE, mais un tiers de ses eaux n'ont pas été analysées.

Dans son rapport annuel publié mercredi, l'Agence européenne pour l'environnement (AEE) a intégré pour la première fois la Suisse et l'Albanie, en plus des 28 membres de l'UE. Pour la Suisse, des indications ont été récoltées sur des zones dans 14 cantons. Les eaux de 132 sites sont considérées comme de qualité suffisante, soit (62,9 %). Parmi elles, 128 se voient attribuer une qualité excellente (61 % du total).

Seul 1,9 % des sites ne sont pas conformes. Un taux qui figure dans la moyenne européenne. Parmi les 4 zones qui posent problème, trois se trouvent à Lausanne au bord du Lac Léman et une à Kaiseraugst (AG) au bord du Rhin.

La différence est surtout liée au nombre de zones analysées. Au total, 74 sites en Suisse (35,2 %) n'ont pu être classifiés mais sont malgré tout intégrés aux chiffres dévoilés mercredi. Les prélèvements n'étaient pas suffisants ou les zones de baignade trop récentes. Dans l'UE, seules 3 % des eaux n'ont pas été répertoriées.

Sur les 21'000 sites dans les 28 Etats membres, 95 % sont de qualité suffisante pour les vacanciers. La Slovénie, Malte et Chypre se distinguent même avec 100 % d'eaux excellentes.

Italie, France et Espagne à la traîne

Le précédent rapport annuel de l'AEE chiffrait à 94,7 % les eaux de baignade du territoire de l'UE répondant aux normes de qualité minimales fixées par la législation européenne. La proportion des eaux de baignade 'd'excellente qualité' est de 83 %, selon les prélèvements faits en 2014, en très légère progression.

Neuf pays européens, Allemagne, Autriche, Chypre, Croatie, Grèce, Lituanie, Luxembourg, Malte et Slovénie dépassent ce seuil d'excellence. A contrario, le plus grand nombre d'eaux à la qualité insuffisante se répartit entre l'Italie (107 sites), la France (105) et l'Espagne (67 sites).

La qualité des eaux des lacs et rivières reste en recul sur celle des mers, mais s'améliore. Elle est 'excellente' pour 78,2 % des eaux de baignade intérieures, soit 1,6 point de plus que l'année dernière.

Eaux scandinaves ciblées

En bord de mer, 85,5 % des sites offrent des eaux excellentes. Parmi les destinations estivales européennes, la Croatie, Malte, Chypre, la Grèce, le Portugal et l'Italie font mieux, devant l'Espagne (85,6 %). La France est à la traîne avec un taux d'excellence de 77,3 %.

En proportion, les rivages scandinaves et baltes totalisent le plus de zones rouges. En matière d'eaux intérieures, l'Espagne, l'Irlande, les Pays-Bas et la France enregistrent le pourcentage le plus élevé de sites à problèmes, loin devant la Suisse dont les eaux non conformes sont inférieures à celles de l'UE (1,9 % contre plus de 2 %).

Cet état des lieux est donné par les Etats, qui mesurent la présence des bactéries venant des eaux usées et du bétail susceptibles de provoquer vomissements et diarrhées. Mais cette évaluation ne prend pas en compte la pollution préjudiciable au milieu naturel.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.