Canal 9 sollicite ses téléspectateurs en Valais

Canal 9 sollicite ses téléspectateurs en Valais

Photo: Keystone

La télévision régionale valaisanne Canal 9 sollicite ses téléspectateurs pour son financement. Le média a dû réduire sa voilure en 2015 après une modification du système de facturation.

Les téléspectateurs ont déjà répondu présents en 2015. Environ 10'000 ménages ont versé une quarantaine de francs pour l'année, soit un montant total de 400'000 francs. Canal 9 reconduit sa campagne de financement, indique jeudi un communiqué. Elle requiert des téléspectateurs une participation annuelle de 36 francs.

Une missive explicative et un bulletin de versement seront adressés à tous les ménages du canton. La campagne se fera aussi sur les réseaux sociaux, sur les sites internet des médias valaisans pour inciter les téléspectateurs à s'acquitter volontairement du montant souhaité.

Budget d'austérité

La télévision espère que la participation publique passe de 400'000 à 450'000 francs, a précisé à l'ats son directeur Vincent Bornet. Mais la situation financière demeurera difficile. Canal 9 continuera à faire route avec un budget d'austérité.

La télévision régionale fonctionnait avec un budget d'environ 8 millions de francs jusqu'en 2014. Elle percevait 36 francs par année et par ménage raccordé au téléréseau, lequel encaissait cette contribution qu'il redistribuait à Canal 9.

Ce montant ne figure plus sur la facture de Netplus depuis le 1er janvier 2015, le téléréseau ayant renoncé à ce mode de perception. Canal 9 a dû s'adresser directement aux téléspectateurs pour compenser cette manne un peu automatique.

Le public a répondu présent, mais dans une mesure moindre. Jusqu'à fin 2014, la télévision encaissait 1,8 million de francs grâce à la facturation par le téléréseau. Ce montant est tombé à 400'000 francs en 2014 lorsqu'il a fallu solliciter directement les téléspectateurs.

Voilure réduite

Mais Canal 9 n'a pas voulu rogner sur son heure et demie d'émission quotidienne, dont un tiers en allemand. La télévision a été contrainte de réduire son effectif de sept personnes, par des licenciements et des départs non remplacés.

Des mesures d'économie ont aussi été opérées sur les frais de fonctionnement et les coûts de production. La télévision a renoncé à certaines opérations spéciales en extérieur. En revanche, elle ne veut pas couper dans son programme, précise M. Bornet.

Les communes valaisannes ont aussi accordé une aide de 400'000 francs durant deux ans. Au final, la télévision se retrouve avec un budget d'environ 7 millions de francs pour 2015 et environ autant pour 2016. Une amélioration de la situation financière ne se dessine pas avant 2018.

Embellie en vue

L'entrée en vigueur de la nouvelle loi sur la radio et la télévision est attendue en 2018. Elle pourrait donner un peu d'air, explique M. Bornet. La nouvelle loi reconnaît le rôle des médias régionaux. Actuellement, la radio et télévision nationale perçoit 96% de la redevance. Les médias régionaux espèrent que cette part passe à 94%.

Si les médias régionaux reçoivent davantage d'argent de la redevance dans la proportion souhaitée, Canal 9 pourrait alors se rapprocher du budget qui était le sien jusqu'en 2014. Avant cette embellie, la télévision doit tabler sur un budget 2017 encore incertain.

Canal 9 existe depuis 31 ans. Son audience est en augmentation. Au deuxième semestre 2015, elle a totalisé 67'000 téléspectateurs, une progression de 11%. Depuis 2009, elle dispose d'une rédaction de langue allemande et diffuse une demi-heure d'émission quotidienne en allemand.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.