CarPostal boucle le projet de bus à pile à combustible à Brugg (AG)

CarPostal boucle le projet de bus à pile à combustible à Brugg (AG)

Photo: Keystone

Les bus à pile à combustible s'avèrent efficaces au quotidien pour le transport de voyageurs. Après bientôt cinq ans d'essais dans la région de Brugg (AG), CarPostal mettra à la fin de l'année un terme au projet d'exploitation de cinq véhicules. Bilan positif.

Les cars postaux à pile à combustible fonctionnent à l'hydrogène et ne provoquent donc pas d'émission de CO2, rappelle CarPostal dans un communiqué jeudi. Les véhicules, successivement remplacés dès janvier prochain, circuleront encore jusqu'à la fin du printemps 2017. Prolonger le projet ne permettrait pas d'obtenir des résultats supplémentaires, arguent ses initiants.

Les premiers bus publics de Suisse à utiliser de l'hydrogène comme carburant ont séduit 'par leur conduite calme et sans à-coups', détaille CarPostal. Les cinq bus ont parcouru en tout 1,2 million de kilomètres et l'émission de 1500 tonnes de CO2 a pu être épargnée.

En outre, une station-service à hydrogène, la première de Suisse, est en place à Brugg depuis 2012 pour le ravitaillement des véhicules. Son destin fait encore l'objet de discussions, indique CarPostal. La station-service couvre environ 60% des besoins des bus à pile à combustible, le reste provenant de livraisons. Le courant utilisé pour la production ne provient que d'énergies renouvelables.

Avec ce système, l'hydrogène est fabriqué à partir d'eau et de courant électrique. Lorsque ce dernier traverse l'eau, ses deux composants, l'oxygène et l'hydrogène, se séparent. L'hydrogène est ensuite compressé pour être stocké dans des réservoirs à haute pression. La pile à combustible permet de le retransformer en courant.

Des tests à venir

La fin de l'exploitation des cars postaux à pile à combustible à Brugg ne signifie pas que l'on renonce définitivement à cette technologie, insiste CarPostal. L'absence de production en série de ces bus a néanmoins appuyé la décision de mettre un terme au projet, qui a été notamment soutenu par le fonds des loteries du canton d'Argovie, l'Office fédéral de l'énergie et l'Union européenne.

CarPostal maintient son objectif de s'affranchir de sa dépendance aux carburants fossiles à long terme, la technologie du bus à pile à combustible restant 'une option d'avenir', selon le communiqué. CarPostal fait actuellement des expériences positives avec des véhicules diesel hybrides et prévoit de tester deux bus électriques dans les cantons de Berne et Obwald l'hiver prochain.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.