Croissance de 3,3% du commerce mondial en 2015, selon l'OMC

Croissance de 3,3% du commerce mondial en 2015, selon l'OMC

Photo: Keystone

La croissance en volume du commerce mondial va légèrement s'accélérer, selon l'Organisation mondiale du commerce (OMC). Elle passera de 2,8% l'an dernier à 3,3% en 2015, puis 4% en 2016. Il y a six mois, la prévision pour cette année portait encore sur un taux de 4%.

'La croissance du commerce a été décevante ces dernières années, ce qui tient dans une large mesure à la faiblesse prolongée de la croissance du produit intérieur brut après la crise financière. On peut s'attendre à ce que le commerce poursuive sa lente reprise', a affirmé mardi à Genève le directeur général de l'OMC Roberto Azevedo.

Il a en même temps averti qu'en raison d'une croissance économique encore fragile et des tensions géopolitiques persistantes, cette tendance à la hausse pourrait être facilement remise en cause.

Plusieurs facteurs ont contribué à l'atonie du commerce l'an dernier et au début de 2015, selon les économistes de l'OMC: le ralentissement des pays émergents, les tensions politiques (Ukraine, Moyen-Orient), une reprise inégale dans les pays développés. Les fortes fluctuations des taux de change (notamment l'appréciation de 14% du dollar entre juillet et mars) ont compliqué les perspectives du commerce.

La croissance annuelle du commerce mondial reste bien inférieure à la moyenne annuelle de 5,1% enregistrée depuis 1990. Entre 2012 et 2014, les échanges n'ont augmenté que de 2,4% en moyenne. Au cours des années précédant la crise de 2008, la hausse avait atteint 6%.

Meilleurs résultats en Asie

En 2015, les exportations des pays en développement et émergents devraient augmenter de 3,6% et leurs importations de 3,7%. L'OMC s'attend à une augmentation de 3,2% des exportations et des importations des économies développées.

L'Asie est la région qui devrait enregistrer les meilleurs résultats à l'exportation cette année (+5%), suivie de près par l'Amérique du Nord (+4,5%). Les exportations de l'Europe augmenteront également, de 3% (contre 1,9% l'an dernier).

La plus faible croissance des exportations est prévue en Amérique du Sud (+0,2%). L'Afrique, le Moyen-Orient et la Communauté des Etats indépendants (CEI) enregistreront un recul de leurs exportations (-0,6% en moyenne).

La baisse de 50% des prix du pétrole depuis juillet devrait doper les revenus et les importations des pays consommant beaucoup d'énergie (dont les pays développés et la Chine), mais réduire ceux des pays exportateurs de combustibles.

Estimation trop optimiste

L'estimation de 2,8% du commerce mondial en 2014 est proche de la prévision la plus récente de l'OMC, soit 3,1% en septembre dernier, mais inférieure à la croissance prévue il y a un an de 4,7%. Cette surestimation est liée aux prévisions trop optimistes de la croissance économique mondiale, en particulier aux Etats-Unis et dans la zone euro, a expliqué le chef économiste de l'OMC Robert Koopman.

La crise en Ukraine a également pesé sur les relations entre la Russie, l'Union européenne et les Etats-Unis. L'OMC prévient que pour 2015 le risque le plus évident à la baisse est la divergence des politiques monétaires aux Etats-Unis et dans la zone euro.

L'organisation cite également la résurgence de la crise de la dette dans la zone euro, avec les incertitudes grecques, et le ralentissement plus fort que prévu des marchés émergents.

Le directeur général de l'OMC a lancé un appel à stimuler le commerce mondial en réduisant les mesures protectionnistes, en améliorant l'accès aux marchés et en réformant les règles commerciales.

La Suisse au 22e rang des exportateurs

La valeur en dollars du commerce mondial des marchandises a stagné l'an dernier: les exportations n'ont augmenté que de 0,7% à 18'950 milliards de dollars. Ce taux de croissance inférieur à celui constaté en volume (2,8%) est la conséquence de la baisse des prix des exportations et des importations d'une année sur l'autre, notamment pour les produits de base.

La croissance de la valeur en dollars des exportations mondiales des services commerciaux a été plus forte (+4%), à 4850 milliards.

La Suisse a été en 2014 au 22e rang des principaux pays exportateurs sur le plan mondial, avec une croissance de 4% et une part de 1,3% des exportations mondiales. Elle est classée au 26e rang des pays importateurs (+1%), avec une part de 1,1% des importations mondiales, selon les statistiques de l'OMC.

Elle est au 13e rang mondial pour les exportations de services (+2%) et au 16e rang pour les importations (+2%).

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.