Croissance économique stable à 7% au 2e trimestre en Chine

Croissance économique stable à 7% au 2e trimestre en Chine

Photo: Keystone

La croissance économique de la Chine s'est stabilisée à 7% au deuxième trimestre, mieux qu'attendu, a annoncé mercredi le gouvernement. La production industrielle et les ventes de détail ont accéléré de concert en juin.

La progression du produit intérieur brut (PIB) chinois sur les trois mois d'avril à juin s'établit donc au-delà de la prévision médiane d'un panel de quatorze économistes et experts interrogés par l'AFP, qui anticipaient un ralentissement à 6,9%.

Le géant asiatique avait enregistré en 2014, avec une croissance de 7,4%, sa plus faible performance depuis près d'un quart de siècle. Pékin s'est fixé pour 2015 un objectif de croissance annuelle d''environ 7%'.

De l'avis général, la conjoncture dans la deuxième économie mondiale reste morose, sur fond de demande intérieure terne et alors que le commerce extérieur chinois, pilier traditionnel de croissance, s'essouffle fortement - avec une contraction de quasiment 7% au premier semestre.

Relative embellie

Mais les statistiques mensuelles dévoilées mercredi par le bureau national des statistiques (BNS) témoignaient néanmoins d'une relative embellie, après des mesures de soutien à répétition des autorités.

La production industrielle a ainsi de nouveau accéléré en juin, avec une progression de 6,8% sur un an. C'est bien mieux que ce qu'anticipait le marché. Les économistes interrogés par l'agence Bloomberg tablaient sur un ralentissement, avec une hausse de seulement 6%.

Les ventes de détail en Chine, baromètre de la consommation des ménages, ont quant à elles grimpé de 10,6% sur un an le mois dernier, là encore, au-delà de la prévision médiane des experts (+10,2%).

Enfin, les investissements en capital fixe ont gonflé de 11,4% sur un an au premier semestre - une progression stable par rapport à celle constatée sur les cinq premiers mois de l'année.

'Les principaux indicateurs pour le deuxième trimestre montrent que la croissance s'est stabilisée et est prête à accélérer, le dynamisme dans l'activité s'est renforcé', se réjouissait Sheng Laiyun, porte-parole du BNS.

Plongeon des importations

'Toutefois, il faut rester conscient que la demande intérieure tout comme la demande internationale pâtissent toujours d'un environnement difficile, et que la reprise économique mondiale est lente et tortueuse', a-t-il averti.

De fait, les chiffres du commerce extérieur pour juin continuaient de dépeindre un tableau très mitigé: certes, les exportations chinoises ont timidement rebondi (+2,1% sur un an), mais les importations continuaient de s'enfoncer, avec un plongeon de 6,7%.

Quant à l'activité manufacturière en Chine, elle s'est à nouveau nettement contractée le mois dernier, selon un indicateur PMI publié par la banque HSBC, même l'indice gouvernemental était lui resté stable.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.