Croissance mondiale « modérée » et la Grèce pressée de toutes parts

Croissance mondiale

Photo: Keystone

La Grèce se retrouvait pressée de toutes parts samedi à Washington de présenter son programme de mesures budgétaires. Dans un projet de communiqué en marge de sa réunion de printemps et de celle de la Banque mondiale, le FMI évoque une croissance mondiale 'modérée'.

Selon le Fonds monétaire international (FMI), la croissance économique est renforcée pour les pays industrialisés mais fragilisée pour certains pays émergents.

La Grèce était elle largement évoquée dans ces réunions. La solution à la crise actuelle 'est dans les mains du gouvernement grec', a assuré le président de la Banque centrale européenne (BCE) Mario Draghi.

Demande par Draghi

Mais 'il faut beaucoup plus de travail et c'est urgent', a-t-il lancé, alors que l'impatience se manifestait aussi chez plusieurs grands argentiers, même non-européens.

'Il n'y a pas de temps à perdre' et 'il faut redoubler d'efforts', a averti le secrétaire au Trésor américain Jacob Lew lors de ces mêmes assemblées. 'La validité du programme (de réformes) doit être claire', a-t-il ajouté avant d'avertir: 'l'Europe n'a pas besoin d'une nouvelle crise'.

Le ministre grec des Finances, Yanis Varoufakis, présent à Washington, s'est borné à répéter en public les thèmes du gouvernement de gauche radicale Syriza.

Mais Mario Draghi a demandé samedi des réformes 'chiffrées' et a exigé que le gouvernement grec soit attentif à 'l'impact budgétaire' de ses propositions.

Ciblée par plusieurs Etats

Lorsque Athènes aura présenté ces mesures, elle pourra bénéficier de la dernière tranche d'aide prévue de son programme de soutien, s'élevant à 7,2 milliards de dollars, selon lui. Cet argent lui est vital pour faire face à ses obligations de paiement sur sa dette.

Le président de la BCE a refusé de se placer dans l'éventualité d'un défaut de la Grèce. Emboîtant le pas de plusieurs autres responsables économiques internationaux ces derniers jours, il a toutefois estimé que la zone euro était désormais mieux préparée pour faire face à un tel défaut et, plus globalement, à une sortie de la Grèce de l'euro.

La prochaine échéance est une réunion des ministres des Finances de la zone euro à Riga le 24 avril.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.