Cuba: pas de délai pour la réouverture d'ambassades US

Cuba et Etats-Unis prennent date malgré de

Photo: Keystone

Cubains et Américains ont conclu des discussions historiques sans accord significatif. Ils ont pris toutefois rendez-vous pour de prochaines réunions devant concrétiser la normalisation de leurs relations en dépit de 'profondes divergences'.

Lors de la seconde journée de discussions devant consolider le dégel annoncé mi-décembre entre ces ennemis historiques, les délégations ne sont pas parvenues à déterminer de délai pour la réouverture d'ambassades dans les deux pays. Elles ont en outre exprimé des visions discordantes sur les droits de l'homme.

La sous-secrétaire d'État américaine Roberta Jacobson, premier responsable américain de ce niveau à fouler le sol cubain depuis 1980, a affirmé dans sa déclaration finale avoir 'fait pression sur le gouvernement cubain pour qu'il améliore la situation des droits de l'homme, dont la liberté d'expression et de réunion'.

Interpellée par la presse peu après, la cheffe de délégation cubaine Josefina Vidal a démenti l'usage du mot 'pression'. 'Ce n'est pas un mot qu'on utilise dans ce genre de conversations', a-t-elle assuré.

Dans un communiqué publié après la rencontre, Cuba a déclaré avoir exposé ses 'conceptions différentes' sur les droits de l'homme et manifesté des 'préoccupations' sur l'état de ces droits aux Etats-Unis'. Il a cité les détentions illégales et actes de torture de Guantanamo, la brutalité policière et les inégalités dans ce pays.

Discussions à venir

Vendredi matin, Mme Jacobson a prévu de s'entretenir avec un groupe de dissidents. Elle confirme le souci de Washington d'apaiser les critiques de plusieurs élus républicains qui blâment Barack Obama pour avoir changé sa politique envers Cuba sans rien obtenir sur l'ouverture politique ou les droits civiques.

Sur la réouverture d'une ambassade, point très attendu dans le cadre de cette normalisation, les parties ont avoué avoir buté sur leurs 'profondes divergences' héritées de plus d'un demi-siècle d'antagonisme. Elles ont tout de même convenu de reprendre langue.

Mme Vidal a indiqué que les parties avaient prévu de se réunir à nouveau à 'une date proche' restant à définir. 'Je ne peux pas vous dire si après cette réunion d'autres seront nécessaires', a-t-elle ajouté.

Télécommunications au menu

Par ailleurs, les deux parties ont indiqué que le sujet des télécommunications avait été abordé. Les Etats-Unis avaient annoncé un assouplissement des exportations vers Cuba dans ce secteur, que ce soit au niveau des infrastructures, des logiciels ou des terminaux grand-publics.

Mme Vidal a par ailleurs salué la récente levée de restrictions commerciales, financières et sur les voyages pesant sur Cuba par Barack Obama. Elle a souhaité que la Maison Blanche 'continue à modifier certaines dispositions de l'embargo' pour 'vider de son contenu la politique maintenue contre Cuba'.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.