Début d'année difficile pour les caisses de pension

Début d'année difficile pour les caisses de pension

Photo: Keystone

Conséquence de l'évolution défavorable des marchés d'actions, les caisses de pension ont vécu un début d'année difficile. Malgré un redressement en mars, l'indice calculé par Credit Suisse a reculé entre janvier et fin mars de 0,49% à 152,92 points.

L'essentiel du recul revient à la catégorie des placements en actions, les titres helvétiques et étrangers ayant affiché des replis de respectivement 1,02% et 0,59% par rapport au trimestre correspondant de l'an passé, explique vendredi Credit Suisse.

Si les placements alternatifs sont demeurés quasiment stables (-0,09%), les obligations suisses (+0,48%) et étrangères (+0,07%), l'immobilier (+0,43%), les liquidités (+0,21%) et les hypothèques (+0,03%) ont apporté une contribution positive.

Après une évolution négative en janvier (-094%) et en février (-0,64%), l'indice a manifesté de premiers signes de redressement en mars (+1,10%). Une évolution qui n'a cependant pas permis de compenser l'affaiblissement des mois précédents.

Le taux d'intérêt minimum LPP, actuellement à 1,25% par an depuis janvier 2016, a progressé de 0,47% au cours du trimestre sous revue et s'établit à 149,20 points. Ainsi, le rendement de l'indice des caisses de pensions était inférieur de 0,8% à l'objectif LPP.

Depuis le 1er janvier 2000, l'indice affiche un rendement annualisé de 2,66% au 31 mars. La rémunération minimale LPP annualisée s'établit à 2,49%. L'indice Credit Suisse repose sur les données des caisses de pension suisses autonomes, qui ont confié leur fortune à titre de dépôt au numéro deux bancaire helvétique.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.