Eleveurs en colère: François Hollande annonce un « plan d'urgence »

Eleveurs en colère: François Hollande annonce un

Photo: Keystone

François Hollande a annoncé mardi qu'un 'plan d'urgence' en faveur des éleveurs français serait présenté mercredi lors du Conseil des ministres. Des éleveurs en colère bloquaient toujours mardi matin le périphérique de Caen, mais aussi les principaux accès d'Evreux.

'La situation des éleveurs et des producteurs de lait est extrêmement difficile', a déclaré le président français lors de son arrivée au Conseil économique, social et environnemental pour le Sommet des consciences sur le climat. 'C'est la raison pour laquelle j'ai appelé les distributeurs à prendre leurs responsabilités.'

'Ils doivent tenir des engagements, il y a une vérification qui sera faite dès ce soir puisqu'un médiateur a été désigné, il remettra son rapport cet après-midi au ministre', a ajouté le président français.

'Demain (mercredi), le Conseil des ministres prendra des décisions. J'ai demandé qu'au-delà de la question de la distribution, des prix, il puisse y avoir un plan d'urgence pour les éleveurs français et les producteurs de lait', a encore indiqué M. Hollande. Les manifestants protestent contre la faiblesse des prix de leur production.

Nouveaux barrages

'Je demande à tous les agriculteurs de comprendre que nous sommes tous mobilisés, nous sommes conscients de leurs difficultés, elles sont très grandes et elles appellent des mesures structurelles - elles seront prises - et des mesures conjoncturelles, c'est-à-dire l'urgence, elles seront également décidées demain' mercredi, a insisté le président de la République.

Mardi matin, le périphérique de Caen, pour la deuxième journée consécutive, et les principaux accès à la ville d'Evreux étaient bloqués par des éleveurs en colère. Au niveau du Mont-Saint-Michel, de nouveaux barrages étaient en cours d'installation, selon la Fédération départementale des syndicats d'exploitants agricoles (FDSEA).

Ministre réclamé

Avant l'annonce du 'plan d'urgence' par M. Hollande, le ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll avait indiqué mardi matin que le rapport du médiateur des relations commerciales agricoles serait rendu dès mardi soir, soit avec 24 heures d'avance.

Le ministre a souligné que le problème de l'élevage devait être réglé au niveau 'national'. Les éleveurs normands réclament sa venue pour lever leurs blocages. Le ministre leur a proposé lundi de les recevoir à Paris jeudi, une fois qu'il aura pris connaissance du rapport du médiateur.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.