En 2013, un ménage suisse possédait en moyenne 7130 francs par mois

En 2013, un ménage suisse possédait en moyenne 7130 francs par mois

Photo: Keystone

En 2013, les ménages suisses disposaient en moyenne de 7130 francs par mois contre 6825 francs en 2010. Les frais de logement et d'énergie se sont élevés à 1520 francs, ce qui en fait toujours un poste de dépense important.

Un peu plus de la moitié de l'argent disponible (54,5%) est consacré à la consommation de biens et de services. Les transports constituent aussi une source de frais non négligeables (7,8%).

Suivent les produits alimentaires et les boissons non alcoolisées (6,4%). La culture et les loisirs représentent 6% des dépenses, a souligné mardi l'Office fédéral de la statistique (OFS) dans son enquête 2013 sur le budget des ménages. Les frais liés à la restauration et aux services d'hébergement s'élèvent quant à eux à 5,8%.

Plus de la moitié (61%) des ménages disposaient d'un revenu inférieur à la moyenne helvétique, a poursuivi l'OFS.

Familles monoparentales

Au niveau des sources de financement, le salaire reste la composante principale avec une part de 75,8% du revenu brut des ménages. Les rentes et les transferts sociaux arrivent en seconde position avec 19% du budget. Les revenus de la fortune n'ont contribué en moyenne qu'à 3,8% aux avoirs des ménages.

L'argent provenant d'un autre ménage comme par exemple le versement de pensions alimentaires n'a que faiblement contribué au revenu brut: 1,4%. Mais pour un ménage sur 40, essentiellement des familles monoparentales, l'aide pécuniaire versée a atteint plus d'un quart du revenu brut.

Impôts et assurance-maladie

Le revenu mensuel disponible est obtenu en déduisant du revenu brut les dépenses obligatoires. Il intègre dans ses calculs salaires, allocations, rentes, prestations sociales et revenus de la fortune. L'équation comprend les revenus de tous les membres d'un ménage qui se compose en moyenne de 2,19 personnes.

Au niveau des frais obligatoires, les impôts ont représenté le poste le plus important avec 1180 francs par mois. Les primes d'assurance-maladie obligatoire se sont élevées en moyenne à 560 francs par mois. Les dépenses des assurances-maladie complémentaires et autres assurances ont atteint environ 350 francs par mois.

Retraite et épargne

Une fois les factures payées, il restait 1329 francs par mois en moyenne, soit 13,2% du revenu brut disponible pour l'épargne.

Les ménages au bénéfice de moins de 5000 francs par mois n'ont en règle générale pas été en mesure de mettre de l'argent de côté. Ils ont souvent plus dépensé qu'économisé. La part importante de retraités dans cette catégorie qui financent une partie de leurs frais en puisant dans leur fortune explique cette situation, conclut l'OFS.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.