Exportations suisses record en 2014

Exportations suisses record en 2014

Photo: Keystone

Les exportations de la Suisse ont progressé, pour la cinquième année consécutive, l'an dernier de 3,5 % à 208,3 milliards de francs. Elles ont dépassé le précédent record de 2008.

A l'inverse, les importations ont stagné pour la seconde année consécutive, ressortant en hausse de 0,4 %, à 178,27 milliards de francs, souligne mardi l'Administration fédérale des douanes (AFD). La balance commerciale boucle avec un excédent 'historique' de 30 milliards de francs, soit 6,4 milliards de plus qu'en 2013.

En termes réels, soit corrigés de l'inflation, les exportations ont progressé de 1,8 %. Considérées de manière désaisonnalisée, soit en comparaison avec le trimestre précédent, les ventes à l'étranger de la Suisse ont affiché une croissance à chaque trimestre à l'exception du second.

Bond de la bijouterie-joaillerie

Dans le détail, toutes les branches ont vu leurs exportations se renforcer ou stagner, à l'exception de l'industrie du papier et des arts graphiques (-6 %). La bijouterie et joaillerie a en particulier bondi de 18 %.

Les ventes à l'étranger du secteur chimie-pharmacie, qui ont constitué 41 % du total helvétique en 2014 et 60 % de la croissance, ont progressé de 5 %. L'industrie métallurgique s'est elle renforcée de 3 %.

Quatre branches, soit l'industrie des textiles, habillement et chaussures, l'industrie des matières plastiques, l'horlogerie et l'industrie des denrées alimentaires, boissons et tabac, ont vu leurs exportations croître d'environ 2 %. Et les exportations horlogères ont même atteint une valeur record, en hausse de 1,9% à 22,2 milliards de francs.

Les exportations des instruments de précision (+0,2 %) et de l'industrie des machines et de l'électronique (+0,1 %) ont marqué le pas et stagné en 2014. Le secteur des machines a toutefois gagné 2 %, alors que celui de l'électronique faisait grise mine (-4 %).

Record aux Etats-Unis

Hormis l'Océanie et l'Amérique latine (-2 % chacune), les exportations ont progressé vers tous les continents. L'Amérique du Nord s'est montrée la plus dynamique, notamment grâce à l'essor de 11 % des Etats-Unis, où les ventes ont atteint un nouveau sommet à 25,9 milliards de francs. L'Europe (120,7 milliards) et l'Asie (45,3 milliards) ont tous deux gagné 3 %.

Stagnation des importations

De leur côté, les importations ont évolué quasiment au même niveau que l'an dernier (-1,7 % en termes réels).

Les importations d'Europe ont faibli de 1 %, tout comme celles d'Amérique latine (-2 %) et d'Afrique (-15 %). En revanche, les entrées d'Amérique du Nord et d'Asie ont bondi, respectivement de 11 et 6 %.

L'année 2015 s'annonce plus difficile pour les exportateurs helvétiques, en raison du raffermissement du franc.

Les exportateurs souffrent de l'appréciation du franc par rapport à l'euro depuis l'abandon mi-janvier du cours plancher par la Banque nationale suisse (BNS).

L'institut conjoncturel bâlois BAKBASEL, qui table sur un recul de 0,2 % du produit intérieur brut (PIB) en 2015, s'attend à des exportations très contenues cette année.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.