Feu vert définitif à Shell pour forer dans l'Arctique

Feu vert définitif à Shell pour forer dans l'Arctique

Photo: Keystone

L'administration américaine a donné lundi son feu vert définitif à la compagnie pétrolière Royal Dutch Shell pour des forages exploratoires dans l'Arctique. Plusieurs organisations de défense de l'environnement entendent contester cette décision.

Le département américain de l'Intérieur a donné un permis définitif de prospection dans la mer des Tchouktches, au nord de l'Alaska. L'autorisation a été accordée après les réparations effectuées sur le Fennica, un brise-glace loué par la compagnie qui transporte des équipements de forage.

Le permis avait été accordé à titre provisoire avant que le Fennica ne soit endommagé par des hauts-fonds non répertoriés au sud de l'Alaska. Le bâtiment a été envoyé dans l'Oregon afin d'être réparé.

Shell avait obtenu des permis dans la mer des Tchouktches pendant la présidence de George W. Bush, avant 2009. Le groupe anglo-néerlandais a déjà investi quelque sept milliards de dollars (6,8 milliards de francs) dans l'exploration de l'Arctique.

Série de revers

Il a interrompu ses activités dans la zone depuis 2012 après une série de revers. Parmi eux figure la perte de contrôle d'une énorme plate-forme, sur laquelle 18 ouvriers avaient dû être secourus par les gardes-côtes.

L'administration américaine estime que 20% des réserves de pétrole et de gaz non répertoriées du monde se trouvent dans l'Arctique.

Un puits cet été

La détermination de Shell à réaliser des forages dans cette région alimente la colère des organisations de défense de l'environnement, qui arguent du caractère vulnérable spécifique de l'Arctique, notamment en raison du changement climatique.

Curtis Smith, un porte-parole de Shell, a déclaré que la compagnie souhaitait 'évaluer ce qui pourrait devenir une ressource énergétique nationale'. La compagnie n'exclut pas d'achever le forage d'un puits cet été, mais elle n'a publié aucun calendrier détaillé.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.