G20: 452 milliards par an pour soutenir les énergies fossiles

G20: 452 milliards par an pour soutenir les énergies fossiles

Photo: Keystone

Les Etats du G20 soutiennent la production d'énergies fossiles à hauteur de 452 milliards de dollars par an malgré leur rôle nocif dans le changement climatique, selon une étude de deux ONG. Elle paraît à trois semaines de la conférence de l'ONU sur le climat (COP21).

Les deux ONG, Overseas Development Institute et Oil Change International, affirment avoir, pour la première fois, regroupé des informations sur les divers soutiens financiers apportés à la production de pétrole, gaz et charbon par ce club de pays riches et émergents. Leurs chefs d'Etat et de gouvernement se réunissent d'ailleurs en sommet dimanche et lundi à Antalya (Turquie).

Pour donner un ordre de comparaison, les deux ONG affirment avoir découvert 'que le soutien qu'apporte le G20 à la production de combustibles fossiles représentait presque le quadruple de la totalité des subventions mondiales aux énergies renouvelables'. Ses membres s'étaient pourtant engagés à supprimer les énergies fossiles pour éviter un changement climatique catastrophique.

'Ce soutien existe malgré les impératifs mondiaux consistant à laisser dans le sol les trois quarts des réserves actuelles de combustibles fossiles et malgré la baisse du rendement du charbon et des nouvelles réserves de pétrole et de gaz difficilement accessibles', soulignent les ONG.

'Opportunité formidable'

Pour parvenir à la somme de 452 milliards de dollars, elles ont étudié pour les années 2013 et 2014 trois types de soutien financier des autorités.

Elles ont distingué les subventions nationales et aménagements fiscaux (78 milliards), les investissements des entreprises publiques engagées dans ce secteur (286 milliards) et l'appui apporté par les institutions financières publiques, par exemple sous forme de prêts bancaires (88 milliards).

'Une opportunité formidable pour relever le défi climatique s'offre aux gouvernements du G20 en transférant l'investissement des entreprises publiques dans la production de combustibles fossiles vers l'énergie renouvelable', ont souligné les ONG.

Les auteurs du rapport ont aussi noté que la Chine était le pays du G20 qui apportait, de loin, le soutien financier le plus important aux énergies fossiles (77 milliards de dollars par an). Ils ont aussi pointé la prodigalité en la matière de plusieurs pays riches, comme les Etats-Unis, le Royaume-Uni et le Japon.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.