Grande stabilité pour la Suisse romande, selon le Créa

Grande stabilité pour la Suisse romande, selon le Créa

Photo: Keystone

La situation économique en Suisse romande demeure stable, selon l'institut Créa de l'Université de Lausanne. Entre les 1er et 3e trimestres 2016, le baromètre conjoncturel des chercheurs lausannois est resté quasiment inchangé.

Le baromètre de l'économie romande n'évolue guère depuis le début de l'année et le début du 3e trimestre, note mardi le Créa. Comparé à la même époque de 2015, il perd 0,1 point, à 99,5 points. Après avoir gagné 0,1 point entre le 1er et le 2e trimestre, le baromètre demeure stable pour le 3e trimestre.

L'indicateur romand se maintient ainsi dans une zone de faible croissance. Les chercheurs de l'Institut de macroéconomie appliquée de l'Université de Lausanne expliquent la stagnation par l'évolution opposée des cantons romands ainsi que celle observée entre le 2e et le 3e trimestre.

Entre avril et fin juin, les pertes enregistrées au niveau des indices fribourgeois, neuchâtelois et genevois ont contrebalancé les gains des indicateurs vaudois et valaisan. Au 3e trimestre, les valeurs observées dans les cantons du Valais, de Neuchâtel et Fribourg ont augmenté, alors que celles du Vaud et Genève ont fléchi.

Du mieux pour la construction

Reste que la croissance des indices valaisan, neuchâtelois et fribourgeois durant le 3e trimestre ne permet pas de pousser l'indicateur romand vers le haut. Ce dernier reste donc inchangé sur le trimestre en cours.

Dans le secteur de la construction, les indices pour l'ensemble de la Suisse romande ont progressé au 1er trimestre sur une base annuelle. Le Créa note en particulier la hausse des entrées de commandes, des réserves de travail et des projets pour le 2e trimestre. Les activités dans le secteur s'annoncent meilleures pour les mois à venir.

Après quatre trimestres de baisse, les exportations de marchandises de la Suisse romande ont à nouveau augmenté au cours du 1er trimestre, toutefois de peu (+2,4%). Cette évolution positive reflète la progression des chiffres d'affaires des exportations de Neuchâtel et Genève, alors que les autres cantons romands ont subi un tassement.

Au final, l'indice Créa pour la Suisse romande dépasse cependant légèrement celui de l'ensemble de la Suisse, lequel s'établit au 3e trimestre à 99,1 points, contre 98,9 points sur la période correspondante de l'an passé. Toutefois, l'écart entre les deux indicateurs s'amenuise.

Faible activité pour l'économie suisse

La valeur moyenne de l'indice pour la Suisse aux 2e et 3e trimestres demeure inférieure de 0,7 point à celle de la même période de 2015. Au 3e trimestre, l'économie helvétique demeure dans une zone de faible activité, l'écart de production se situant à niveau inférieur de 0,9% à celui de l'équilibre à long terme.

Les chercheurs vaudois mettent en exergue le pessimisme général des ménages helvétiques, l'indice du climat de consommation évoluant dans le rouge depuis huit trimestres. Le Créa relève en outre la détérioration du sentiment de sécurité de l'emploi, lequel présente son plus bas niveau depuis janvier 2010.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.