Grève illimitée en France, à neuf jours de l'Euro de football

Grève illimitée en France, à neuf jours de l'Euro de football

Photo: Keystone

A neuf jours de l'Euro, le gouvernement français fait face mercredi à une grève à la SNCF, à l'appel des syndicats CGT et SUD, qui lient des revendications internes au retrait du projet de loi Travail. La fronde dure depuis trois mois.

Il s'agit de la huitième journée de grève depuis début mars à la SNCF mais pour la première fois, le mouvement est reconductible chaque jour. Lancée mardi soir, cette grève va précéder d'autres turbulences: 'cette semaine va être la semaine la plus forte de mobilisation depuis trois mois', prévient le numéro un de la CGT, Philippe Martinez.

Le gouvernement, lui, entend 'tenir sur le fond' du projet de loi travail. L'exécutif a bien tenté de déminer le conflit en imposant à la SNCF, transporteur officiel de l'Euro, des concessions sur la future organisation du travail des cheminots. Mais seule la CFDT-cheminots a levé in extremis son préavis.

Les perturbations étaient relativement importantes mercredi: au vu des 'premières prises de service', seulement 40% des Transiliens, le tiers des Intercités, la moitié des TER et six TGV sur dix étaient assurés, selon la SNCF.

A l'international, la SNCF prévoit un trafic normal sur Eurostar et Alleo (Allemagne), 75% des Lyria (Suisse) et Thalys, seulement 40% des Ellipsos (Espagne) et un tiers des trains SVI (Italie).

Mercredi, deux trains Lyria sur trois circuleront entre la Suisse et la France, a précisé mardi à l'ats le porte-parole des CFF Jean-Philippe Schmidt. D'importantes perturbations sont attendues dans le trafic régional, notamment avec la Franche-Comté.

Conflit dans le ciel

La CGT-Cheminots a demandé mardi soir au gouvernement d'obtenir la 'réouverture immédiate' des négociations menées dans le rail, pour construire une convention collective inédite. L'UTP (regroupant SNCF et entreprises privées) les considère terminées et a déjà transmis aux syndicats un projet d'accord.

Dans les transports publics parisiens, la CGT a appelé à partir de jeudi à une grève illimitée pour des questions salariales et contre le projet de loi travail. La RATP n'anticipe que de légères perturbations.

Le gouvernement pourrait aussi affronter un conflit dans le ciel, les syndicats de l'aviation civile appelant à la grève de vendredi à dimanche pour demander notamment l'arrêt des baisses d'effectifs. Des négociations pourraient toutefois aboutir à lever la grève.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.