Hôtellerie: nuitées en nette baisse en mars

Nuitées en nette baisse en mars, surtout à cause des Européens

Photo: Keystone

L'hôtellerie helvétique ressent les premiers effets du renchérissement du franc. Le nombre de nuitées a nettement baissé en mars. De nombreux touristes étrangers, principalement européens, se sont détournés de la Suisse. Les régions de montage sont très touchées.

Le nombre de nuitées a reculé en mars de 7,4% sur un an à 3 millions, a indiqué jeudi l'Office fédéral de la statistique (OFS). La demande étrangère s'est repliée de 8,3% à 1,6 million de nuitées. La baisse provient aussi des hôtes indigènes, qui cumulent 1,4 million de nuitées, soit 6,3% de moins par rapport à la même période de 2014.

Allemands absents

Sur le seul mois de mars, le repli le plus marqué est à mettre sur le compte des visiteurs européens, dont le nombre de nuitées a baissé de 14,5%. L'Allemagne, groupe le plus important, a largement contribué à ce recul, avec une diminution de 15,9% qui représente 92'000 nuitées de moins. Il s'agit du plus grand recul absolu de tous les pays de provenance étrangers, relève l'OFS.

La Belgique vient ensuite, avec une baisse de 34'000 nuitées (-38,1%). La France est troisième, avec 22'000 nuitées en moins (-15,3%), puis la Russie (-20'000/-35,9%) et les Pays-Bas (-14'000/-20,9%).

Les touristes provenant du continent asiatique ont cependant sauvé les affaires des établissements helvétiques (+16,6%). Les Chinois ont particulièrement plébiscité la Suisse, avec 14'000 séjours supplémentaires en mars (+25,3%). Arrivent ensuite la Thaïlande, la Corée du Sud et l'Inde. Le Japon affiche en revanche un repli de 18,3%.

Les hôteliers suisses se sont aussi rattrapés avec les touristes venant des Etats-Unis. Ils comptabilisent 14'000 nuitées supplémentaires, soit une progression de 12,8% sur un an.

Neuf régions reculent

Sur les quatorze régions touristiques de la Suisse, neuf enregistrent un recul des nuitées. Les régions de montagne sont les premières concernées. Les hôtels des Grisons ont vu leurs nuitées diminuer de 17% (-115'000). Le Valais a perdu 15,6% (-74'000) et l’Oberland bernois 13,8% (-42'000 unités).

La région lémanique (Vaud) et Genève affichent un recul de respectivement 1,6% et 1,2%. Le Jura et la région des Trois-Lacs perdent 3,5%. Le Tessin de son côté est en recul de 6,9%. Zurich tire en revanche son épingle du jeu, avec une augmentation de 4,5%, qui correspond à la plus forte hausse toutes régions confondues.

Le recul enregistré par les hôteliers suisses se ressent aussi sur le premier trimestre de l'année 2015. De janvier à mars, le nombre de nuitées atteint un total de 8,8 millions, en baisse de 1% sur un an. Les visiteurs étrangers présentent un repli de 2,7% tandis que les Suisses augmentent de 0,8%. Là aussi, les touristes allemands sont ceux qui représentent la diminution la plus marquée (-6,5%).

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.