Irrégularités majeures dans 36 entreprises de négoce des vins

Irrégularités majeures dans 36 entreprises de négoce des vins

Photo: Keystone

Sur les 1815 entreprises du commerce des vins contrôlées l'année dernière, près de la moitié (890) ont présenté des défauts. Si la plupart étaient mineurs, 36 ont révélé des 'irrégularités majeures' comme un mélange illicite de vins ou un étiquetage trompeur.

Le Contrôle suisse du commerce des vins (CSCV) et les chimistes cantonaux ont publié jeudi leur rapport d'activité 2014. Au total, 854 commerces se sont vus proposer des améliorations administratives ou des adaptations formelles.

Mais 36 autres entreprises doivent répondre de 'violations graves'. Les mélanges non autorisés de vins ou dépassant les quotas et les étiquetages incomplets ou trompeurs ont été les motifs les plus courants de dénonciation.

Contrôle renforcé

Après plusieurs cas de mélanges illicites de vin en Suisse, le CSCV et les chimistes cantonaux ont renforcé l'année dernière la surveillance des commerces par des contrôles mieux ciblés, des vérifications plus poussées et un meilleur échange d'informations.

Par ailleurs, il a été décidé d'étoffer la formation destinée aux entreprises qui débutent dans le secteur en Suisse romande, et de la réintroduire outre-Sarine. En effet, quelque 80% des 352 commerces contrôlés pour la première fois ont présenté des défauts, avant tout de comptabilité et de documentation.

'Ces défauts sont d'autant moins acceptables que les nouvelles entreprises sont informées de leurs obligations, lors de leur enregistrement, de manière explicite et écrite par le Contrôle du commerce des vins', déclare Urs Schwaller, président du CSCV, dans un communiqué.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.