Johann Schneider-Ammann à Pékin pour signer les statuts de l’AIIB

Johann Schneider-Ammann à Pékin pour signer les statuts de l’AIIB

Photo: Keystone

Le conseiller fédéral Johann Schneider-Amman a signé à Pékin les statuts de la Banque asiatique d’investissement dans les infrastructures (AIIB). A cette occasion, la Chine a signifié son soutien à la participation de la Suisse au volet financier du G20 en 2016.

La Suisse, membre fondateur de l’institution aux côtés d’une cinquantaine d’Etats, participera à hauteur de 660 millions de francs. Le pays disposera en outre de 0,8745% des droits de vote, a indiqué le chef du Département fédéral de l’économie, de la formation et de la recherche (DEFR) lundi soir (heure locale) en conférence de presse.

'Ma politique vise à offrir aux habitants de la Suisse des places de travail, à maintenir le taux de chômage aussi bas que possible. Avec le franc fort, c’est un défi. La participation de la Suisse à l’AIIB s’inscrit dans ce processus, c’est une opportunité pour les entreprises suisses', a déclaré Johann Schneider-Ammann.

Le poids politique de la Suisse au sein de l’AIIB reste une question ouverte. Le ministre de l'économie a proposé que la Suisse dispose d’un siège au directoire de l’institution financière, mais les structures de la banques ne seront mises en place que dans les mois à venir. La composition des groupes de vote sera déterminante.

Extension des infrastructures

Le Conseil fédéral avait donné mercredi dernier son feu vert à la signature du document de fondation, ouvrant à la voie au processus de ratification parlementaire. Le nouvel établissement doit financer l’extension des infrastructures en Asie et contribuer à la promotion du développement économique dans cette région. Il sera doté d'un capital de près de 100 milliards de dollars.

La Suisse a été parmi les premiers pays non asiatiques à décider de participer à la fondation de la banque. Sur les 706,4 millions de dollars (660 millions de francs) de participation au capital, seuls 20%, soit 141,28 millions de dollars, devront être effectivement versés, le solde constituant le capital de garantie.

L'AIIB compte 57 membres fondateurs: 37 pays de la région et 20 autres pays, dont l'Allemagne, la France, le Brésil et le Royaume-Uni. Les Etats asiatiques, en particulier la Chine en tant qu'initiatrice et principale actionnaire, occuperont une position dominante dans la nouvelle banque.

Invité en tant que président

À l’occasion de la cérémonie de signature qui se tenait au Palais du peuple, sur la place Tiananmen, Johann Schneider-Ammann s’est aussi entretenu pendant une dizaine de minutes avec le président chinois. Xi Jinping lui a confirmé qu’il soutenait la participation de la Suisse au volet financier du G20 en 2016, année de présidence chinoise.

M. Xi en a profité pour inviter formellement le conseiller fédéral à se rendre en Chine en 2016, en tant que président de la Confédération.

Le conseiller fédéral a également été reçu par le ministre chinois des Finances Lou Jiwei, qui lui a confirmé le soutien chinois à la participation helvétique au volet financier du G20. Ils ont parlé de la plate-forme d’échange du yuan en Suisse.

Lors de ces deux entretiens, M. Schneider-Ammann a évoqué avec ses interlocuteurs les bonnes relations qu’entretiennent la Suisse et la Chine, en particulier dans le cadre de l’accord de libre-échange entré en vigueur l’an dernier.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.