Julius Baer: chute du bénéfice net au premier semestre

Julius Baer: chute du bénéfice net au premier semestre

Photo: Keystone

Julius Baer a vu son bénéfice net chuter de 78% sur un an au premier semestre à 39,7 millions de francs. Le groupe bancaire zurichois explique le recul notamment par la prise en compte d'une provision de 326 millions en lien avec le conflit fiscal américain.

Le bénéfice net ajusté des coûts d'intégration et de restructuration a pour sa part chuté de 62,2% au cours des six premiers mois de l'exercice 2015 à 108,8 millions de francs, a indiqué lundi Julius Baer. Hors la provision annoncée le 23 juin (350 millions de dollars ou 326 millions de francs), il ressort à 384 millions de francs.

Les montants sont supérieurs aux attentes du consensus de l'agence financière awp. Ils se situaient à -40 millions de francs pour le résultat net et à 357 millions pour le résultat net ajusté.

En l'état, la banque n'est pas en mesure d'en dire davantage sur le règlement de sa partie du conflit fiscal avec les Etats-Unis. Fin juin toutefois, elle disait que les négociations étaient suffisamment avancées pour une estimation provisoire.

Les fonds sous gestion arrêtés au 30 juin s'élevaient à 284 milliards de francs, une somme en baisse de 2%, en dépit de l'effet monétaire lié au franc fort. L'afflux net d'argent frais a atteint 6,5 milliards au cours de la période, soit un taux de croissance annualisé de 4,5% (mais -1,7% sur six mois), précise le communiqué.

Un pied au Mexique

Le groupe bancaire zurichois Julius Baer a l'intention de prendre une participation de 40% dans l'entreprise mexicaine de conseil financier NSC Asesores, basée à Mexico. Le montant de la transaction n'est pas divulgué.

Le rachat permet à Julius Baer de faire son entrée sur le deuxième plus grand marché de gestion de fortune d'Amérique latine, derrière le Brésil. La société NSC gère des fonds pour un montant de près de 3 milliards de dollars (2,9 milliards de francs) et a connu une forte croissance ces dernières années, a indiqué lundi la banque.

Fondée en 1989, NSC emploie pour l'heure 46 personnes, précise le communiqué. L'entreprise s'intéresse à une clientèle très fortunée, en lui fournissant un conseil 'indépendant et objectif'. Le directeur général a pour nom Claudio Nunez.

Nouveau chef pour la Suisse

Le groupe bancaire zurichois Julius Baer a choisi un nouveau chef pour ses activités en Suisse. Il s'agit de Barend Fruithof, qui remplacera au 1er octobre prochain le titulaire depuis 2013 Giovanni Flury.

Au 1er octobre toujours, Barend Fruithof deviendra également membre de la direction générale du groupe, a indiqué lundi Julius Baer dans un communiqué. L'homme dispose d'une expérience de plus de 20 ans de la place financière suisse, relève le communiqué, en précisant que l'homme fera son arrivée au sein de la banque dès le 1er septembre.

Le parcours de Barend Fruithof passe par Credit Suisse actuellement ainsi que par Raiffeisen et la Banque cantonale de Zurich auparavant. Le futur directeur de la région Suisse a étudié à l'Université de St-Gall.

Quant à Giovanni Flury, il rejoindra la direction générale de Julius Baer à compter du 1er janvier prochain. Il apportera alors son expérience de 30 ans du secteur financier au sein de l'organe exécutif du groupe bancaire zurichois dirigé par le Vaudois Boris Collardi.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.