L'ATE mise sur les technologies modernes à la place d'un 2e tube

L'ATE mise sur les technologies modernes à la place d'un 2e tube

Photo: Keystone

Les voitures et camions sont de plus en plus sûrs grâce aux technologies intelligentes, telles des assistants de régulation de distance et de maintien de la trajectoire. Pour l'ATE, ces progrès rendent superflue la construction d'un 2e tunnel routier au Gothard.

'Des mesures d'amélioration de la sécurité routière peuvent être mises en place à court terme et à moindre coût, rendant ainsi le tunnel du Gothard encore plus sûr qu'aujourd'hui', selon Evi Allemann, présidente de l'Association transports et environnement (ATE) et conseillère nationale citée dans un communiqué publié mardi.

Dans les 15 ans à venir, soit la durée prévue pour aménager un 2e tube pour environ 3 milliards de francs, les systèmes d'aide à la conduite auront encore évolué et seront devenus des standards chez les constructeurs, pronostique l'ATE. Traverser un tunnel bidirectionnel ou à directions séparées ne changera rien en matière de sécurité.

Mesures à court terme

A court terme, l'ATE plaide pour la mise en place de mesures faciles à mettre en oeuvre. Elle demande l'installation d'un portail thermique à l'entrée nord du tunnel actuel afin de détecter les véhicules en surchauffe. Le Conseil fédéral a déjà approuvé cette solution pour l'année prochaine. Coût de la mesure selon l'ATE, 2 millions de francs.

L'association demande aussi l'installation d'une glissière centrale escamotable qui empêche les collisions. Coût estimé: 70 millions de francs. Sur ce point, l'Office fédéral des routes n'a pas donné suite. L'ATE propose aussi de réduire la vitesse de 80 km/h à 60 km/h, arguant que le gain de sécurité compenserait la durée un peu plus longue de la traversée (environ 4 minutes).

De plus, les voitures et camions devraient être équipés de nouveaux systèmes de sécurité active. Enfin, l'ATE exige le transfert systématique des transports de marchandises vers le rail. Ce d'autant plus que l'ouverture de la nouvelle ligne ferroviaire NLFA à travers le Gothard en 2016 devrait conférer une nouvelle dimension sûre et rapide à la liaison entre le Tessin et le Plateau.

Soutien du gouvernement et du Parlement

Le projet de construction d'une 2e galerie est soutenu par le Conseil fédéral et la majorité du Parlement afin de pouvoir assainir le tunnel existant construit en 1980. Le nouveau tunnel doit être construit en sept ans dès 2020. Ensuite, celui ouvert en 1980 doit être fermé et assaini. A partir de 2030, les deux galeries seront exploitées chacune sur une voie.

Le PS, les Verts et les Vert'libéraux ainsi que plus de 50 organisations locales et régionales ont lancé un référendum contre ce projet. Après 1994 (initiative sur la protection des Alpes) et 2004 (contre-projet à l'initiative Avanti), le souverain devra ainsi se prononcer pour la troisième fois sur un deuxième tunnel à travers le Gothard. Jusqu'ici, le 'non' l'a toujours emporté.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.