L'ONU approuve l'accord sur le nucléaire iranien

L'ONU approuve l'accord sur le nucléaire iranien

Photo: Keystone

Le Conseil de sécurité de l'ONU a adopté lundi à l'unanimité une résolution qui entérine l'accord sur le nucléaire iranien. Ce texte prépare la levée des sanctions internationales qui asphyxient l'économie iranienne. L'Union européenne a aussi approuvé l'accord.

La résolution a été approuvée à l'unanimité par les quinze membres du Conseil de sécurité. Le texte prévoit que les sept résolutions que l'ONU a adoptées depuis 2006 pour sanctionner l'Iran 'seront abrogées'. Cela, à condition que l'Iran respecte l'accord à la lettre. L'ONU pourra toutefois imposer de nouveau des sanctions si Téhéran ne respecte pas ses engagements durant les dix années à venir.

Les résolutions qui doivent être abrogées interdisent le commerce de biens ou de services liés aux activités nucléaires iraniennes, gèlent les avoirs financiers de personnalités et de sociétés iraniennes et imposent des embargos sur les armes conventionnelles et les missiles balistiques. Ces deux embargos resteront cependant en vigueur, pendant cinq ans pour le premier et huit ans pour le second.

Condition

Le texte précise qu'aucune sanction ne sera levée tant que l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) n'aura pas remis au Conseil de sécurité un rapport confirmant que Téhéran a bien pris certaines mesures prévues par l'accord de Vienne.

L'accord historique avec Téhéran avait été conclu mardi dernier à Vienne par les cinq membres permanents du Conseil (Etats-Unis, Chine, Russie, France, Royaume-Uni), plus l'Allemagne.

Il prévoit une levée progressive et conditionnelle des sanctions, en échange de garanties que Téhéran ne se dotera pas de l'arme atomique.'Cet accord ne répond pas à toutes nos inquiétudes, mais s'il est appliqué, il rendra le monde plus sûr', a affirmé l'ambassadrice américaine Samantha Power. Elle a invité Téhéran à 'saisir cette occasion', promettant que dans ce cas, les Etats-Unis aideraient l'Iran à 'sortir de son isolement'.

A Téhéran, le commandant en chef des gardiens de la Révolution, Mohammed Ali Jafari, a jugé 'inacceptable' cette résolution. 'Certaines parties du texte franchissent clairement les limites posées par la République islamique, notamment sur les capacités militaires de l'Iran. Nous ne l'accepterons jamais', a-t-il dit à l'agence de presse Tasnim.

L'Union européenne aussi

Quelques heures avant le Conseil de sécurité, l'Union européenne a elle aussi approuvé cet accord. Face au scepticisme du Congrès des Etats-Unis et à l'hostilité d'Israël, les ministres européens des Affaires étrangères réunis à Bruxelles soulignent dans un communiqué que cet accord est le meilleur choix possible.

'C'est un accord équilibré qui signifie que l'Iran n'aura pas la bombe atomique', a déclaré le chef de la diplomatie française, Laurent Fabius.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.