La BCGE espère maintenir sa rentabilité en 2015

La BCGE espère maintenir sa rentabilité en 2015

Photo: Keystone

La Banque cantonale de Genève (BCGE) a annoncé mardi qu'elle pronostiquait pour 2015 un niveau de rentabilité proche de celui de 2014. Pour les six premiers mois de l'année en cours, les résultats sont en hausse.

Le résultat opérationnel semestriel de la banque enregistre une progression de 11% par rapport à la même période 2014, pour atteindre le chiffre 'record' de 60,8 millions de francs. Le bénéfice net, pour sa part, grimpe de 6%, pour s'établir à 45,3 millions de francs.

La hausse du résultat opérationnel a été réalisée 'grâce au développement constant des volumes d'affaires, notamment des financements, et ce malgré des taux négatifs et une conjoncture sous pression du franc fort', fait savoir la BCGE. Selon la banque, les indicateurs fondamentaux suivent une tendance positive.

Les revenus de l'établissement genevois lors du premier semestre 2015 ont atteint 174,2 millions de francs. La marge nette d'intérêt représente 55,4% des recettes de la banque. Les opérations de négoce, en progression de 12,9%, ont été soutenues par d'importants volumes de change, note la BCGE.

20 milliards sous gestion

Durant les six premiers mois de l'année, la banque genevoise a octroyé 261 millions de francs de créances hypothécaires supplémentaires (+2,7%). Les fonds gérés et administrés par l'établissement ont franchi le seuil des 20 milliards de francs, en hausse de 4,8% par rapport à la même période de 2014.

La BCGE peut se féliciter d'une croissance régulière de ses fonds propres, dont l'augmentation a atteint 25,6 millions de francs sur le semestre, ce qui les porte à 1,26 milliard de francs. Le ratio de couverture des fonds propres consolidés atteint 13,6%, un chiffre nettement au-dessus de la norme, laquelle prescrit un minium de 12%.

Pour 2015, la BCGE veut poursuivre sa politique de proximité, avec une volonté d'être un acteur clé de l'économie régionale. Elle entend aussi croître dans les financements hypothécaires, progresser de façon ciblée dans le 'private banking' suisse et international et accroître ses parts de marché dans les fonds de placement.

Contexte incertain

Selon la BCGE, l'expansion commerciale qu'elle ambitionne doit se faire dans un contexte financier international 'qui reste incertain'. La banque mise sur la diversité de ses compétences et son ancrage local pour parvenir à ses buts. L'établissement table sur la persistance de taux bas, qui influencera sa marge d'intérêt.

La BCGE prévoit aussi une augmentation des crédits modérée 'en raison de la réglementation sur les fonds propres et du volant anticyclique'. La banque va par ailleurs accentuer le développement d'activités moins gourmandes en fonds propres, comme le private banking, l'asset management, les fonds, les fusions-acquisitions, et les conseils en ingénierie financière.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.