La Bourse de New York plombée par la force du dollar

La Bourse de New York plombée par la force du dollar

Photo: Keystone

La Bourse de New York a terminé la semaine en repli vendredi, effaçant partiellement sa forte hausse de la veille. Sa fébrilité a été encouragée par une chute des prix du pétrole et un renforcement du dollar. Conséquence: le Dow Jones a perdu 0,82% et le Nasdaq 0,44%.

Selon des résultats définitifs, l'indice vedette Dow Jones Industrial Average a cédé 145,91 points à 17'749,31 points, et le Nasdaq, à dominante technologique, 21,53 points à 4871,76 points. L'indice élargi S&P 500, sur lequel de nombreux investisseurs préfèrent se baser, a reculé de 0,61%, soit 12,55 points, à 2053,40 points.

'On voit se renverser la hausse d'hier', qui avait vu le Dow Jones gagner plus de 1,5%, 'dans un marché en pleine incertitude à l'approche de la prochaine réunion de la Réserve fédérale (Fed), la semaine prochaine', a résumé David Levy, de Kenjol Capital Management.

Signe de cette versatilité, les indices ont nettement ralenti leur baisse à la fin de la séance, au cours de laquelle le Dow Jones avait perdu jusqu'à près de 1,5%.

La banque centrale américaine rendra mercredi sa prochaine décision de politique monétaire. Les investisseurs attendent avec nervosité de voir si elle va plutôt laisser entendre qu'elle relèvera ses taux, actuellement proches de zéro, avant ou après l'été.

Renforcement du dollar

Pour le moment, 'la principale raison de la faiblesse du marché, aujourd'hui, c'était le renforcement conséquent du dollar', a souligné David Levy. 'C'est manifestement mal accueilli par les multinationales américaines, qui réalisent en grande partie leur chiffre d'affaires à l'étranger.'

La monnaie américaine profite de la perspective de la remontée des taux de la Fed. La devise s'est très nettement renforcée en une semaine, notamment grâce à de très bons chiffres sur l'emploi américain, et est montée à son plus haut niveau en douze ans face à l'euro.

Prix du pétrole

Autre facteur négatif à Wall Street, 'le secteur de l'énergie a perdu beaucoup de terrain', sous le coup d'un déclin de près de 2 dollars des prix du pétrole coté à New York, ont souligné les analystes de Charles Schwab.

Le marché obligataire était presque stable. Vers 21h15 vendredi (heure en Suisse), le rendement des bons du Trésor à 10 ans montait à 2,118%, contre 2,114% la veille, et celui à 30 ans à 2,698% contre 2,697% précédemment.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.