La Bourse suisse affiche un net recul, clôturant à 9183,88 points.

La Bourse suisse affiche un net recul, clôturant à 9183,88 points.

Photo: Keystone

La Bourse suisse a nettement reculé mercredi, poursuivant sur la lancée négative de la veille. L'indice réunissant les 20 valeurs vedettes, le Swiss Market Index (SMI), a perdu 2,55% clôturant à 9183,88 points.

Le SLI a cédé 2,78% à 1370,89 points. Le SPI a affiché une baisse de 2,45% à 9330,17 points. Sur les 30 blue chips, 28 ont reculé et deux seulement avancé.

La nouvelle dévaluation du yuan par la banque centrale de Chine (PBOC) et les inquiétudes liées à l'évolution de l'économie mondiale ont plombé les marchés boursiers. La décision de la PBOC affaiblit la capacité concurrentielle des entreprises européennes et américaines sur l'important marché chinois. Les analystes craignent en outre une 'guerre des devises'.

Geberit termine en baisse de 6%

Dans le détail, les firmes horlogères Swatch et Richemont ont chuté respectivement de 4,2% et 3,9%. Ces deux groupes sont très engagés en Chine. Swatch y réalise un bon tiers de son chiffre d'affaires (y compris Hongkong). Richemont y effectue un quart de ses ventes. Les analystes estiment que la dévaluation du yuan va se faire ressentir nettement sur les marges des deux entreprises.

Schindler (-4,4%), lui aussi fortement présent en Chine, a fortement souffert. LafargeHolcim (-3,8%) n'a pas été épargné, tout comme ABB (-2,8%). Sur le marché, un autre groupe fortement présent en Asie a lui aussi senti le poids de la décision de la PBOC: DKSH a perdu 5,6%.

Le plus gros perdant est Geberit (-6%). Le groupe de technique sanitaire a présenté des chiffres semestriels qui ont déçu à tous les niveaux. Et ses prévisions prudentes ont ajouté à la déception des analystes.

Banques toujours en recul

Concernant le secteur financier, UBS a perdu 3,7% et Credit Suisse 4,6%. Le numéro deux bancaire helvétique serait en négociation avec les autorités américaines pour régler l'affaire des 'Dark Pools'. Selon le 'Wall Street Journal', un accord serait sur le point d'être conclu et la grande banque paierait une amende à hauteur du million de dollars à deux chiffres. Julius Baer (-4,1%) n'a pas échappé à la tendance.

Les poids lourds de la Bourse, Novartis (-2,6%) et Roche (-2,7%) ont eux aussi pesé sur l'indice. Nestlé (-1,6%) a fait un peu mieux à la veille de la publication de ses chiffres semestriels. Les analystes s'attendent à un ralentissement de la croissance au deuxième trimestre, après un fort premier trimestre.

Galenica et Transocean en hausse

Les assurances Swiss Life (-1%) Zurich Insurance (-1,3%) et Aryzta (-0,1%) ont mieux résisté. Galenica (+0,7%) a encore gagné un peu de terrain après la hausse de 8% la veille dans le sillage de la publication de ses résultats. L'autre gagnant est Transocean (+2,1%), qui n'a cessé de progresser depuis début août.

Sur le marché élargi, Cicor (-6,7%) a été plombé par le franc fort. Cytos a fini sur un gain de près de 12% après l'annonce de la conclusion d'un accord de licence avec Checkmate Pharmaceuticals pour sa plate-forme VLP concernant le traitement du cancer.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.