La clientèle fortunée ne sait plus où investir, affirme une étude

La clientèle fortunée ne sait plus où investir, affirme une étude

Photo: Keystone

Confrontée à la faiblesse des taux d'intérêt et à l'évolution incertaine des marchés financiers, la clientèle fortunée des banques est désemparée. Selon une étude, pas loin de la moitié des clients, soit 40%, ne savent plus où investir leur argent.

Alors même que ces clients fortunés sont d'avis qu'il n'existe pas d'alternative aux actions, près des deux tiers (63%) d'entre eux n'ont pas accru leur quote-part dans cette classe d'actifs ces deux dernières années, relève jeudi l'étude LGT Private Banking Report, publiée par la banque liechtensteinoise LGT. Cette part est ainsi restée inchangée à une moyenne de 44%.

De manière générale, l'allocation d'actifs des sondés helvétiques est demeurée elle aussi inchangée depuis 2014. Selon l'étude, pour laquelle un nombre 'représentatif' d'investisseurs fortunés a été interrogé ce printemps en Suisse, en Autriche et en Allemagne, 25% des clients fortunés jugent les actions surévaluées. Et plus de la moitié (52%) en pensent de même pour l'immobilier.

Intérêt pour les placements durables

En moyenne les personnes fortunées interrogées en Suisse ont réalisé l'an passé une performance de 2,5%, alors que celle des sondés allemands a atteint 5,3% et 3,1% pour les Autrichiens. Près du tiers des personnes interrogées en Suisse (30%) se sont déclarées satisfaites de la performance, contre 65% en Autriche et 19% en Allemagne.

Alors que les placements qualifiés de durables gagnent en importance, 38% des investisseurs fortunés suisses relèvent tenir compte des aspects écologiques, sociaux et éthiques dans leurs décisions. Un tiers se dit prêt à accroître la quote-part dans ce domaine dans un futur proche et quasiment un sondé sur deux (49%) renoncerait même au rendement au profit de la durabilité.

Phénomène réjouissant pour les banques, la satisfaction de cette clientèle a augmenté, une part de 83% jugeant satisaisantes, voire très satisfaisantes les prestations de leur établissement principal. Et 60% se déclarent même enthousiasmés. La plupart des clients satisfaits utilisent des banques actives en ligne (96%), suivies des banques privées (90%). Les grandes banques peinent cependant à convaincre (78%).

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.