La consommation des ménages helvétiques s'est reprise en février

La consommation des ménages helvétiques s'est reprise en février

Photo: Keystone

La consommation des ménages helvétiques s'est quelque peu reprise le mois passé, malgré le moral en berne des détaillants après l'abandon du taux plancher et l'appréciation du franc qui s'est en suivie. La reprise reflète la progression des ventes de voitures neuves.

L'indicateur UBS de la consommation est ainsi passé entre janvier et février dernier de 1,11 à 1,19 point, indique le numéro un bancaire helvétique. Sur le mois sous revue, les immatriculations de nouveaux véhicules ont bondi de 13% au regard du mois précédent, en données corrigées des variations saisonnières.

En dépit du rebond observé en février, les ventes de voitures neuves s'affichaient toujours en net repli après deux mois en 2015, baisse qu'UBS attribue à la hausse des taxes sur le CO2 nouvellement en vigueur. Quant aux détaillants, ils jugent négativement leur situation, leur évaluation sur la marche des affaires étant passée en zone négative, soit de 4 à -4 points.

Pour tenter de limiter le renforcement du tourisme d'achat à l'étranger à la faveur de la vive appréciation du franc par rapport à l'euro depuis la mi-janvier, nombre de détaillants ont multiplié les promotions. Des mesures ont réjoui les consommateurs, ceux-ci voyant leur pouvoir d'achat augmenter, note UBS.

Toutefois, la persistance d'une telle pression sur les prix pourrait contraindre les entreprises à réduire leurs coûts, avertit l'établissement aux trois clefs. Dès lors, ces mesures devraient se solder par de faibles augmentations de salaires et un accroissement du chômage, avec un final un affaiblissement du pouvoir d'achat des ménages privés et donc de leur consommation.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.