La holding SWH ne s'en prend plus qu'à Daniel Sauter

La holding SWH ne s'en prend plus qu'à Daniel Sauter

Photo: Keystone

Nouvel épisode dans le bras de fer entre Sika et la holding Schenker-Winkler (SWH), qui représente les héritiers du fabricant zougois de spécialités chimiques. SWH a changé d'avis et ne s'oppose plus qu'à la réélection de Daniel Sauter au conseil d'administration.

Jusqu'ici, la holding contestait cinq des neuf administrateurs réélus lors de l'assemblée générale du 14 avril: le président Paul Hälg, Monika Ribar, Ulrich Suter, Christoph Tobler et Daniel Sauter. Une plainte en ce sens a été déposée auprès du tribunal cantonal zougois. La famille protestait également contre la non-élection de Max Roesle, a rappelé Sika lundi.

La plainte a donné lieu à la convocation d'une assemblée générale extraordinaire le 24 juillet. Actuellement, SWH ne s'oppose donc plus qu'à Daniel Sauter. Le conseil d'administration va étudier cette position. Il prendra position le moment venu, a-t-il relevé dans son communiqué.

Le conflit entre la direction de Sika et SWH a démarré en décembre dernier, lorsque la famille a annoncé la cession de ses actions à Saint-Gobain, pour un montant de 2,75 milliards de francs. Sa participation se monte à 16,1% du capital, mais représente 52,4% des droits de vote, ce qui permettait à Saint-Gobain de prendre le contrôle de la société sans avoir à lancer d'OPA.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.