La ligne à travers Zurich et ses viaducs rapprocheront les Suisses

La ligne à travers Zurich et ses viaducs rapprocheront les Suisses

Photo: Keystone

L'ouest et l'est de la Suisse se rapprochent. Les ponts ferroviaires géants inaugurés lundi à Zurich garantiront une meilleure ponctualité aux liaisons avec la Suisse romande. Le trajet vers St-Gall sera, lui, raccourci grâce à la traversée de la ville en tunnel.

'La Suisse entière va en profiter et se rapprocher', a lancé en fin de matinée la ministre zurichoise de l'économie Carmen Walker-Späh aux invités réunis sous l'un des deux nouveaux ponts ferroviaires, le plus long de Suisse (1154m). La conseillère d'Etat a ensuite activé la manivelle d'un aiguillage symbolique avec le patron des CFF Andreas Meyer et le directeur de l'Office fédéral des transport (OFT) Peter Füglistaler.

Le plus long viaduc de Suisse

Dès la mi-décembre, IC et ICN n'auront plus à effectuer au ralenti le parcours du combattant à travers les dizaines de voies d'accès à la gare centrale de Zurich. Ils pourront filer jusqu'à 120 km/h sur les deux viaducs de 1154m et 394m de long avant de disparaître sous terre pour s'arrêter dans la gare traversante inaugurée en juin 2014.

'Aucun autre moyen de transport ne permet d'arriver au centre de Zurich ou de le quitter à une telle vitesse', s'est exclamé Andreas Meyer, visiblement fier de l'ouvrage spectaculaire qui surplombe le large couloir ferroviaire depuis Zurich-Altstetten. Et de s'émerveiller de la vue imprenable sur les toits de la ville et les Alpes, par beau temps, que le tronçon fait découvrir.

Journalistes et invités ont pu s'en convaincre en effectuant une course inaugurale sur ce nouvel 'emblème' zurichois des transports publics. Dès sa mise en service officielle, 24 trains par heure l'emprunteront, rames RER comprises.

Fin de l'ère de la gare en cul-de-sac

L'arrêt à Zurich des trains Intercity et ICN de l'axe ouest-est dans une gare traversante flambant neuve (voies 31 à 34) marque 'la fin de l'ère de la gare en cul-de-sac', s'est réjouie la maire de la ville Corine Mauch. En rapprochant les deux extrémités du pays, la ligne diamétrale de Zurich, qui aboutit à Oerlikon en tunnel, contribue aussi à la cohésion nationale, selon elle.

Ainsi, le trajet entre St-Gall et la capitale économique du pays sera réduit de 4 minutes. Il passera à 62 minutes grâce au tunnel sous la ville. Depuis la Suisse romande, la durée du trajet reste identique pour l'instant, mais les viaducs permettent d'améliorer la ponctualité des trains, soulignent les CFF.

La construction des deux ponts ne s'est pas déroulée sans accroc. Fin 2013, ses responsables ont découvert des fissures dans le béton des piliers. Pour y remédier, les constructeurs ont tendu jusqu'à huit câbles d'acier à partir de chacune des 30 colonnes. La solidité de l'ouvrage est entretemps garantie et le chantier s'est achevé dans les temps.

La gare de Zurich a désormais suffisamment de capacités pour faire face à l'augmentation du trafic à long terme. Un demi-million d'usagers l'emprunte chaque jour, ce qui en fait la plus fréquentée du pays.

Budget quasi tenu

Lancé il y a une quinzaine d'années, le projet de la ligne diamétrale aura coûté 2,068 milliards de francs, soit 1,8% de plus que ne le prévoyait le budget, selon les estimations actuelles. Dotés d'un préfinancement du canton, les travaux ont débuté en 2007.

Ils comprennent les deux viaducs entre Zurich-Altstetten et la gare centrale, la nouvelle gare souterraine, le tunnel sous la ville en direction d'Oerlikon et l'agrandissement de la gare de Zurich-Oerlikon. Ce dernier chantier sera achevé dans un an. En 2012, un bâtiment de 6200 tonnes a été déplacé de 60m pour le rendre possible.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.