La loi Travail adoptée en France faute de motion de censure

La loi Travail adoptée en France faute de motion de censure

Photo: Keystone

Le projet de loi Travail a été adopté mercredi en nouvelle lecture par l'Assemblée nationale française. Les opposants n'ont pas réussi à déposer une motion de censure.

La 'gauche de la gauche' n'a pas pu réunir les 58 signatures de députés nécessaires pour déposer une motion de censure contre la loi Travail, a déclaré le chef de file des 'frondeurs' du Parti socialiste, Christian Paul. Comme en mai, lors de la première lecture, seuls 56 députés ont apporté leur paraphe à cette motion.

Plusieurs frondeurs ont refusé de tenter de censurer le gouvernement. L'approche, dans neuf mois, des élections présidentielle et législatives en a, semble-t-il, dissuadé plusieurs. La direction du PS avait averti que les signataires d'une motion de censure votée seraient exclus du parti. Ils ne pourraient donc pas obtenir leur investiture.

Lecture définitive le 20 juillet

Aucune motion de censure n'ayant été déposée dans le délai imparti, le projet de loi est considéré comme adopté et sera transmis au Sénat. La Haute assemblée l'examinera le 13 juillet en commission et le 18 juillet en séance publique. La majorité de droite déposera et fera voter une motion de procédure qui abrégera l'examen du texte et entraînera son rejet.

L'Assemblée procédera le 20 juillet à la lecture définitive du texte. A quelques heures de la pause estivale, le projet de loi devrait être voté par une poignée de députés encore présents dans l'hémicycle, sans 49-3 et donc sans motion de censure.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.