Lancement prévu d'une initiative contre les sanctions routières

Lancement prévu d'une initiative contre les sanctions routières

Photo: Keystone

Les peines qui sanctionnent les délits de chauffards sont jugées disproportionnées par un groupe de citoyens qui va lancer une initiative populaire. La récolte de signatures devrait débuter dès la publication du texte, début mai, dans la Feuille fédérale.

L'initiative est prête depuis près de deux ans. Mais l'association 'Stop aux abus de Via Sicura', essentiellement constituée de Romands, a voulu prendre le temps de recruter en Suisse alémanique pour donner les meilleures chances à sa démarche.

Outre-Sarine les mentalités évoluent 'très lentement', déclare le député UDC valaisan Pierre Contat, confirmant une information du 'Matin Dimanche'. Secrétaire de l'association 'Stop aux abus de Via Sicura', il explique pourquoi cette dernière manque encore de référents de poids en Suisse alémanique, des parlementaires fédéraux par exemple.

Personne n'est à l'abri

Forte de quelque 300 membres, l'association apolitique ne veut plus attendre et rendra public le texte de son initiative populaire dans moins de dix jours. Selon elle, aucun automobiliste n'est à l'abri d'un excès.

Avec des conditions de conduite toujours plus difficiles, manquer un panneau peut avoir des conséquences très lourdes. La loi entrée en vigueur progressivement depuis 2013 prévoit ainsi une peine plancher d'un an de prison pour tout automobiliste flashé à plus de 100 km/h dans un village, 140 km/h hors localité et 200 km/h sur autoroute.

En décembre, le Conseil national s'est montré prêt à assouplir Via Sicura dans le sens souhaité par l'initiative. Mais le texte de Fabio Regazzi (PDC/TI) visant à supprimer 'le caractère mécanique et excessif des mesures contre les chauffards' vient d'être rejeté par la commission compétente du Conseil des Etats, à l'unanimité.

L'initiative populaire a aussi pour objectif de servir de moyen de pression sur le Conseil fédéral et le Parlement. Cité dans Le Matin Dimanche, Fabio Regazzi ne s'en cache pas.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.