Le Conseil des Etats se montre généreux envers l'économie suisse

Le Conseil des Etats se montre généreux envers l'économie suisse

Photo: Keystone

Il faut davantage soutenir l'économie suisse pour lutter contre le franc fort. Le Conseil des Etats s'est montré mercredi plus généreux que le National dans le cadre des crédits en faveur de la promotion économique pour les années 2016-2019.

Le tourisme, la politique régionale et les entreprises exportatrices sont les principaux bénéficiaires du paquet de mesures prévu par le Conseil fédéral.

Pour la période 2016-2019, le gouvernement propose de donner un coup de pouce aux entreprises exportatrices et au secteur du tourisme, jugé nécessaire après la levée du taux plancher. Il veut augmenter les crédits à 374,2 millions (contre 359,5 millions pour 2012-2015). Après son passage au National, l'enveloppe quadriennale avait été réduite à 368,9 millions de francs.

Large soutient pour le tourisme

A près d'un mois des élections fédérales, les sénateurs n'ont pas eu peur d'ouvrir plus largement les cordons de la bourse et ont fait gonfler les crédits prévus à 388,1 millions de francs. Suisse Tourisme en est le principal bénéficiaire: le Conseil des Etats a approuvé par 21 voix contre 18 le relèvement du plafond de dépenses à 230 millions.

Les crédits de la promotion économique doivent permettre à ce secteur de se réformer et d'innover: les hôtels doivent adapter leurs structures et les offices du tourisme promouvoir le pays partout dans le monde, a expliqué Stefan Engler (PDC/GR), au nom de la commission.

Un signal positif

'Nous envoyons un signal positif à l'économie en période difficile. Ces crédits sont une impulsion pour les entreprises et structures locales', a ajouté le conseiller fédéral Johann Schneider-Ammann.

Au nom de la rigueur financière, l'UDC a critiqué l'augmentation des crédits. Elle a été rejointe par quelques socialistes mécontents du manque d'innovation.

Cela n'a pas suffi à convaincre le Conseil des Etats pour conserver l'enveloppe à 220,5 millions, comme l'ont voulu le Conseil fédéral et le National. Il a également écarté une proposition d'augmenter l'aide à 270 millions, une demande de Suisse Tourisme défendue par l'indépendant schaffhousois Thomas Minder.

Le crédit quadriennal destiné à Innotour sera augmenté à 30 millions de francs, les sénateurs refusant par 31 voix contre 10, de suivre une partie du PS alliée de quelques UDC. La Chambre des cantons a encore donné son accord au prêt supplémentaire accordé à la Société suisse de crédit hôtelier.

Favoriser les exportations

Le secteur des exportations n'est pas oublié. Le Conseil des Etats est aussi d'accord par 29 voix contre 12 pour augmenter à 94 millions le montant destiné aux exportations, notamment vers les nouveaux marchés ouverts grâce aux récents accords de libre-échange. L'argent doit leur permettre ainsi de mieux combattre les effets du franc fort, a relevé Stefan Engler.

Les sénateurs ont renvoyé dos à dos deux deux propositions: la première soutenait les 89,6 millions prévus par le Conseil fédéral, la seconde, représentée par Thomas Minder, voulait relever le plafond de dépenses à 120 millions.

Guichet virtuel

Les PME doivent pouvoir bénéficier d'un guichet virtuel. Le Conseil des Etats a décidé de garder le crédit d'engagement à cette fin à 17,7 millions de francs. Le National l'avait réduit à 12,4 millions. Ces mesures permettent de réduire la charge bureaucratique et donc de faire des économies, a précisé Stefan Engler (PDC/GR).

Le Fonds de développement régional sera doté de 230 millions pour les années 2016-2023. Mais ces crédits ne doivent pas être conditionnés au soutien spécifique de l'innovation durable et de l'économie locale dans le cadre de la Nouvelle politique régionale. Les sénateurs sont revenus par 27 voix contre 12 sur une décision des députés, reprise sans succès par Luc Recordon (Verts/VD).

Finalement, 16,4 millions seront prévus pour encourager l'implantation d'entreprises en Suisse pendant la période 2016-2019.

Le dossier retourne au Conseil national.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.