Le Conseil fédéral attend de meilleurs résultats de la part des CFF

Le Conseil fédéral attend de meilleurs résultats de la part des CFF

Photo: Keystone

Les CFF doivent mieux faire. Le Conseil fédéral constate que la compagnie ferroviaire n'a réalisé qu'une partie des objectifs qu'il lui avait fixé l'an dernier, contrairement aux autres ex-régies. Il exige désormais une augmentation de la productivité.

Après une année précédente insatisfaisante, le bilan de prestations des Chemins de fer fédéraux s'est amélioré en 2014. Le bénéfice du groupe est passé à 373 millions de francs, contre 238 millions en 2013. Le hic: cette hausse est en premier lieu liée à des ventes de biens immobiliers.

L'endettement net productif d'intérêts demeure trop élevé. Il a certes augmenté moins rapidement que l'année précédente pour s'établir à 7,7 milliards de francs. Mais cela correspond encore à 15 fois le bénéfice avant intérêts et impôts (résultat EBIT). Or, le Conseil fédéral souhaite que cet indicateur se limite à moyen terme à 12 fois l'EBIT.

Dans le domaine des infrastructures, les CFF n'ont atteint les objectifs que partiellement. L'exploitation et le maintien de l'infrastructure ont requis des travaux d'entretien supplémentaires et nettement plus de ressources. Le secteur affiche un résultat négatif (-95 millions).

Toujours plus de voyageurs

Dans le trafic marchandises, le résultat est positif. Après d'importantes mesures d'assainissement, CFF Cargo a réalisé un bénéfice de 33 millions, contre 15 millions en 2013. CFF Cargo International a obtenu pour la première fois un bénéfice, d'un million de francs (2013:-3 millions).

Le secteur trafic voyageurs a dégagé un bénéfice de 104 millions. Le nombre de passagers a augmenté de 3,7 % (1,3 %). Avec 4,6%, la croissance a été particulièrement marquée dans le trafic régional.

La Poste et Swisscom

De son côté, la Poste peut se prévaloir d'avoir atteint les objectifs assignés, même si les nouveaux comportements de la clientèle ont continué d'engendrer un recul du transport des lettres (-2,5%) et des journaux (-4,2 %). Grâce au commerce sur Internet, le transport des colis a enregistré une hausse de 1%.

Swisscom a également répondu aux attentes du Conseil fédéral. L'entreprise est 'bien positionnée sur le marché, compétitive, innovante et financièrement saine', constate-t-il.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.