Le FMI revoit ses prévisions de croissance mondiale à la baisse

Le FMI revoit ses prévisions de croissance mondiale à la baisse

Photo: Keystone

Le FMI a abaissé mardi ses prévisions de croissance. L'organisation basée à Washington a mis en garde contre un risque de 'déraillement' de l'économie mondiale sur fond de ralentissement chinois, de récession brésilienne et de chute des prix du pétrole.

Après 3,1% en 2015, le produit intérieur brut (PIB) mondial devrait certes accélérer cette année à (3,4%) mais à un rythme inférieur de 0,2 point par rapport aux prévisions publiées en octobre, écrit le Fonds monétaire international (FMI) dans ses nouvelles projections.

L'activité devrait également accélérer moins que prévu l'année prochaine, à 3,6% (-0,2 point), selon le Fonds qui prend bien soin de souligner que la situation 'périlleuse' de nombreux pays fragilise ses prévisions.

Regards sur la Chine

'La croissance mondiale pourrait dérailler si les transitions importantes de l'économie mondiale ne sont pas bien gérées', prévient ainsi l'institution, braquant son regard sur la Chine qui tente de réorienter son économie vers la consommation intérieure.

Malgré de récents tourments boursiers et un tassement de l'activité, le FMI laisse toutefois inchangée sa prévision pour la Chine cette année, à 6,3%, qui signerait sa plus faible performance en 25 ans.

La relative perte d'appétit de l'ogre chinois a par ailleurs plombé les cours des matières premières, faisant craindre 'un ralentissement généralisé' dans les pays émergents qui les exportent, selon le FMI.

Le pétrole dans la ligne de mire

Aubaine pour les consommateurs, la spectaculaire chute des prix du pétrole, au plus bas depuis 13 ans, voit par ailleurs ses effets positifs s''atténuer' à mesure qu'augmentent les pertes des pays producteurs et du secteur extractif, souligne le FMI.

Déjà frappée par des sanctions liées à la crise ukrainienne, la Russie devrait rester en récession cette année (-1,0%) tout comme le Brésil (-3,5%) qui pâtit, selon le FMI, 'd'incertitude politique' et des 'répercussions persistantes' du scandale de corruption Petrobras.

Du côté des pays industrialisés, les Etats-Unis continuent de mener le bal même si le FMI abaisse légèrement sa prévision cette année (-0,2 point, à 2,6%) en arguant de la 'vigueur du dollar' qui pèse sur l'activité manufacturière.

Ancien épicentre de la crise, la zone euro va mieux et voit sa prévision relevée de 0,1 point à 1,7%, malgré un petit coup de mou français (-0,2 point à 1,3%).

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.