Le Gothard est une escroquerie, selon les référendaires

Une escroquerie, une aberration, du gaspillage: le comité référendaire opposé à un second tube routier au Gothard n'y sont pas allés avec le dos de la cuillère mardi à Berne pour dénoncer le projet de loi soumis au peuple le 28 février.

On fait croire aux Suisses que le tunnel routier existant doit être rénové de toute urgence, mais c'est faux, il peut encore être exploité pendant au moins vingt ans 'sans problème et sans devoir être fermé la journée', a tonné devant les médias la conseillère nationale Evi Alleman (PS/BE), également présidente de l'Association transports et environnement.

L'assainissement n'est rien d'autre qu'un prétexte pour percer un 2e tunnel et doubler les capacités routières, a critiqué Jon Pult, président de l'Initiative des Alpes. Le nombre de poids-lourds nombre doublerait 'dans un laps de temps très court'.

Et de rappeler que l'article constitutionnel sur la protection des Alpes interdit toute hausse de la capacité des routes alpines de transit. Or le projet d'aménagement entraînerait une augmentation et serait donc contraire à la constitution.

Le Conseil fédéral assure vouloir limiter la circulation à une seule voie dans chaque tunnel pour se conformer aux objectifs de l'initiative des Alpes. Le comité référendaire craint cependant que le gouvernement ne cède face à la pression du lobby des poids lourds et de l'UE.

Romands pénalisés

Selon le comité, ce projet ne répond à aucune nécessité et gaspille trois milliards de francs au détriment des besoins réels, notamment en Suisse romande.

Une fois dépensé au Gothard, l'argent ne sera plus disponible pour la Suisse romande, s'est inquiété Daniel Brélaz, syndic de Lausanne et conseiller national (Verts). Des projets pourraient être pénalisés, comme le contournement de Morges (VD), du Locle et de la Chaux-de-Fonds (NE), ainsi que des tronçons genevois.

Le Gothard est un axe secondaire avec quelque 17'000 véhicules par jour, alors que 100'000 véhicules empruntent journellement l'axe Lausanne-Genève et 80'000 le contournement de Morges.

Une cinquantaine d'organisations locales, régionales et nationales ainsi que le PS, les Verts et les Vert'libéraux ont lancé le référendum contre le second tube du Gothard.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.