Le Parc suisse de l’innovation veut assurer la compétitivité suisse

Le Parc suisse de l’innovation veut assurer la compétitivité suisse

Photo: Keystone

Le président de la Confédération Johann Schneider-Ammann a inauguré lundi le Parc suisse de l’innovation. Le projet permettra aux entreprises suisses et étrangères dotées de départements de recherche et développement de s’établir sur l'un des cinq sites du parc.

Il s'agit des sites Park Basel Area à Allschwil (BL), Park innovAARE à Villigen (AG), Park Zürich à Dübendorf (ZH), Park Network West EPFL à Lausanne et Park Biel/Bienne. 'Pour conserver sa place de leader mondial en matière d'innovation, la Suisse doit aujourd'hui se montrer proactive et prendre des initiatives', explique la fondation Switzerland Innovation lundi dans un communiqué.

Johann Schneider-Ammann, conseiller fédéral en charge de l'économie, veut faire du pays l'un des meilleurs pour la recherche et l'innovation. 'C’est ainsi que nous assurerons notre compétitivité sur le plan international, notre prospérité économique, ainsi que nos places de travail', a-t-il fait valoir, selon la version écrite de son discours, devant une centaine de représentants de l’économie, de la science et de la politique au centre Paul Klee de Berne.

Pour la fondation Switzerland Innovation, sise à Berne, il faut offrir aux idées novatrices 'de la place pour germer'. Le directeur du parc Raymond Cron a souligné son premier objectif: 'Nous devons développer des idées et mener des recherches ici, en Suisse, afin de proposer des produits de qualité et rester compétitifs sur le marché mondial'.

Défis politiques

Pour le président de la fondation, le conseiller aux Etats Ruedi Noser (PLR/ZH), l'inauguration du parc est un jalon pour l'économie, la science et la politique. La Suisse fait partie des pays les plus innovants au monde, a-t-il souligné. 'Mais il faut tout faire pour qu'elle le reste aussi à l'avenir. Et nous devons encore nous améliorer', a-t-il mis en garde, renvoyant notamment au contexte économique et aux défis politiques à venir.

Alors que les parcs technologiques actuels soutiennent surtout les jeunes pousses, le Parc de l'innovation entend attirer en Suisse de grandes entreprises bien établies afin qu'elles y installent de nouveaux départements de la recherche et de développement. Ruedi Noser ne craint d'ailleurs pas la comparaison avec la Silicon Valley aux Etats-Unis.

Le vrai travail reste à faire, a toutefois averti Johann Schneider-Ammann. Il s'agira de montrer ces prochaines années que le projet représente davantage que de belles paroles.

Subdivisé en antennes locales

Le Parc suisse de l’innovation, ce sont des espaces où les universités et hautes écoles peuvent 'collaborer étroitement' avec l’économie et ainsi favoriser l'innovation.

En renforçant la position de la Suisse comme 'laboratoire d'idées', Switzerland Innovation compte attirer des fonds pour la recherche et créer de nouveaux emplois dans les régions. Le projet, dont la préparation a duré dix ans, a été réalisé et est financé par les cantons concernés, l'économie privée et les hautes écoles partenaires.

La Confédération soutient la fondation en se portant garante pour des crédits-cadre et en mettant à disposition des terrains à bâtir aux prix habituels du marché.

Le parc romand (Park Network West EPFL) s'étend sur six lieux dans cinq cantons: EPFL Innovation Park et Biopôle à Lausanne, Campus Biotech à Genève, Energypolis en Valais, Blue factory à Fribourg et Microcity à Neuchâtel.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.