Le feu encercle la région pétrolière de Fort McMurray

Le feu encercle la région pétrolière de Fort McMurray

Photo: Keystone

Les feux de forêts ont encore gagné du terrain mardi au nord de Fort McMurray dans l'Ouest canadien, où ils ont détruit les 665 logements d'une des bases de vie de travailleurs du pétrole. D'autres sites se trouvent sous la menace des flammes.

Face à la violence du feu et son avancée rapide, environ 8000 personnes avaient été évacuées dans la nuit de lundi à mardi des installations pétrolières.

Outre le camp de Blacksand Executive Lodge et ses 665 logements entièrement ravagés, ce sont près de 4000 autres habitations préfabriquées qui sont menacées, a indiqué le premier ministre de la province Rachel Notley.

'Tous les camps de travailleurs au nord de Fort McMurray jusqu'au sud de Fort MacKay ont été placés sous un ordre d'évacuation', comme les sites pétroliers de Suncor et Syncrude, a-t-elle ajouté.

Explosions à Fort McMurray

Deux semaines après l'évacuation en quelques heures des 100'000 habitants de Fort McMurray et de ses alentours, le feu est toujours actif dans la ville enveloppée dans d'épaisses fumées. Deux explosions se sont produites à l'ouest de la cité pétrolière. Elles 'ont endommagé environ dix maisons', a expliqué Mme Notley.

Pour la région de Fort McMurray, a indiqué Mme Notley, le feu a ravagé maintenant 3555 km2, soit environ 700 km2 de plus en 24 heures.

Pour la ligne de feu la plus à l'est, les flammes devraient atteindre la frontière de la province voisine de Saskatchewan mardi soir, a prévu le chef du service des incendies de l'Alberta. La veille, ce feu était encore à 10 km de cette frontière.

'Nous ne voyons aucun répit à ce stade', a-t-il dit en parlant de 'conditions de feu extrêmes' avec des vents d'ouest de l'ordre de 35 à 40 km/h. Seule la pluie attendue dans les prochains jours pourrait aider à ralentir la progression du feu dans la forêt boréale.

Pour l'ensemble de l'Alberta, 19 feux étaient actifs mardi, 4 de plus depuis la veille, et cinq sont hors de contrôle, a rapporté Mme Notley. Près de 2000 pompiers combattent ces foyers aidés de 29 avions bombardier d'eau, 161 hélicoptères et près de 400 engins de chantier qui déboisent de larges bandes autour des sites pétroliers et des bases de vie.

Les feux de forêt pèsent sur l'économie de l'Alberta. Une étude a conclu que le manque à gagner en termes de production pétrolière réduisait le PIB de la province de plus de 70 millions de dollars canadiens (53 millions de francs) par jour.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.