Le franc fort donnera du grain à moudre à la session de printemps

Le franc fort donnera du grain à moudre à la session de printemps

Photo: Keystone

Le franc fort donnera du grain à moudre aux élus fédéraux lors de la session qui débutera le 2 mars. Plusieurs groupes parlementaires, qui se sont réunis vendredi, demanderont un débat urgent sur le sujet. C'est le cas du PS, du PDC et des Verts, alors que l'UDC déposera un paquet de revendications.

Le PS annonce une série d'interventions. Elles demanderont notamment que la Banque nationale suisse (BNS) introduise le plus vite possible un nouveau cours plancher de 1,15 franc pour un euro, que la moitié des bénéfices de la BNS versés aux cantons soient affectés à l'assurance chômage et à la formation continue et que les gains de change soient répercutés sur les consommateurs.

L'UDC déposera aussi un paquet d'interventions. Son objectif est essentiellement de déréguler l'économie et d'alléger les coûts que supportent les entreprises, afin d'assurer les emplois. Le PDC a pour sa part appelé les autres partis bourgeois à s'allier et à faire front commun en faveur des accords bilatéraux avec l'Union européenne.

Les Verts, pour leur part, demanderont d’examiner l’inscription dans la loi sur la banque nationale de la stabilité des taux de change comme complément à la stabilité des prix. Le Conseil fédéral doit également introduire un impôt sur les transactions financières et des contrôles des mouvements de capitaux. Ces mesures permettraient de limiter cette spéculation monétaire nocive, estiment les Verts.

Les Vert'libéraux ont débattu, eux, de la péréquation financière. Ils proposeront un compromis entre la proposition du Conseil fédéral et la décision du Conseil des Etats. Il s'agirait de réduire la charge des cantons à forte capacité financière de 59 millions de francs au lieu des 134 demandés par le Conseil fédéral et de ramener le manque à gagner des cantons à faible capacité financière de 330 à 148 millions.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.