Le franc se renforce face à l'euro

Le franc se renforce face à l'euro

Photo: Keystone

Le franc s'est renforcé lundi face à l'euro, sur fond de crise grecque. La devise européenne s'échangeait 1,0326 franc en début de matinée dans un marché s'inquiétant pour la Grèce risquant de sortir de la zone euro.

La monnaie helvétique reculait en revanche face au billet vert, le dollar valant 0,9394 franc.

De son côté, l'euro limitait son repli face au billet vert, oscillant autour de 1,10 dollar, après avoir atteint un plus bas depuis un mois. La devise européenne était tombée dimanche soir sous le seuil de 1,10 dollar, à 1,0970 dollar, un plus bas depuis le début du mois, après être monté à plus de 1,13 dollar il y a une semaine.

La monnaie européenne baissait fortement face à la devise japonaise (qui sert de valeur refuge), à 134,63 yens, contre 138,26 yens vendredi soir. Le dollar déclinait également face à la devise japonaise, à 122,49 yens contre 123,89 yens vendredi.

Vers la réalité

'La possibilité d'un défaut de paiement de la Grèce prend un goût de réel', a commenté pour le Nikkei un économiste de Dai-ichi Life. Les investisseurs redoutent une sortie de la Grèce de la zone euro à terme, après le référendum sur les propositions des créanciers du pays que le chef du gouvernement grec Alexis Tsipras a décidé d'organiser dimanche, ont expliqué des courtiers.

Alexis Tsipras a provoqué la stupéfaction en annonçant à la télévision, dans la nuit de vendredi à samedi, un référendum, après cinq mois de négociations avec les créanciers du pays (Union Européenne, Banque centrale européenne, Fonds monétaire international).

Les Grecs, selon le texte de la proposition, devront dire 'oui' ou 'non' aux mesures soumises vendredi à Athènes par les créanciers UE et FMI lors d'un des derniers cycles des négociations qui durent depuis la fin février entre les deux parties.

'Ce référendum est de facto un vote sur la question de rester ou non à l'intérieur de la zone euro', a commenté pour l'agence Bloomberg News Imre Speizer, de Westpac Banking Corp à Auckland.

Banques fermées

M. Tsipras a aussi annoncé dimanche soir la fermeture des banques grecques jusqu'au 6 juillet et l'instauration d'un contrôle des capitaux.

Le premier ministre a également dit avoir reformulé dimanche auprès de l'UE et de la BCE la demande de la Grèce d'une prolongation du programme d'aide dont elle bénéficie.

Le commissaire européen chargé des Affaires économiques Pierre Moscovici a estimé lundi qu'il existait 'des marges pour la négociation' avec la Grèce, Athènes étant à 'quelques centimètres' d'un accord avec ses créanciers.

Le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker 'fera des propositions ce midi' pour tenter d'éviter la sortie de la Grèce de la zone euro,

Repli sur les marchés

Tous ces rebondissements ont provoqué un repli général sur les marchés asiatiques, inquiets face à la crise grecque, les investisseurs ayant une aversion pour le risque et cherchant à mettre leurs placements en sécurité, selon Emma Lawson, stratégiste chez National Australia Bank.

Tokyo a clôturé en chute de 2,9% et les Bourses continentales chinoises, qui s'étaient envolées ces derniers mois et avaient subi une dégringolade spectaculaire vendredi, ont continué à plonger, de nouvelles mesures accomodantes de la part de la banque centrale chinoise ne suffisant pas à les calmer.

'Les effets négatifs directs (de la crise grecque) sur les grandes économies étrangères apparaissent assez petits', a toutefois estimé l'économiste de Dai-ichi Life, tout en ajoutant que le dollar risquait quand même de baisser encore face au yen, ce qui pénaliserait les entreprises nippones.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.