Le gouvernement islandais survit à une motion de censure

Le gouvernement islandais survit à une motion de censure

Photo: Keystone

Le Parlement islandais a rejeté vendredi une motion de censure présentée par l'opposition contre le nouveau gouvernement. La majorité de droite a soutenu l'exécutif fragilisé par les révélations des 'Panama Papers' qui ont poussé le Premier ministre à la démission.

Aucune voix n'a fait défaut dans les rangs de la majorité. La motion a été rejetée par 38 voix contre 25 au terme d'une longue journée de travaux parlementaires, a constaté un journaliste de l'AFP. Une autre motion, appelant à la dissolution immédiate du Parlement et donc à la tenue d'élection en mai ou juin, a également été rejetée, par 37 voix contre 26.

L'issue de ces deux votes ne faisait aucun doute depuis que la majorité s'était mise d'accord, mercredi, pour se maintenir au pouvoir jusqu'à des élections prévues à l'automne.

Sigmundur David Gunnlaugsson a été le premier dirigeant dans le monde victime du scandale des 'Panama papers', qui ont montré qu'il avait détenu la moitié d'une société gérant la fortune de sa riche épouse dans les îles Vierges britanniques. Il a cédé sa place à Sigurdur Ingi Johannsson, qui assure la transition.

3% de cote de popularité

Le gouvernement fait du neuf avec l'ancien, tous ses ministres étant restés en place, avec simplement l'arrivée d'une nouvelle ministre des Affaires étrangères.

Le changement de Premier ministre a été très loin de satisfaire les électeurs islandais, qui accordent une confiance extrêmement faible à M. Johannsson (3% de cote de popularité fin mars) et souhaitent un profond renouvellement de la classe politique.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.