Le nombre d'entrées en Bourse a bondi dans le monde

Le nombre d'entrées en Bourse a bondi dans le monde

Photo: Keystone

Les sociétés pharmaceutiques et biotechnologiques ont animé les entrées en Bourse (IPO) au troisième trimestre 2016 en Suisse. A l'échelle mondiale, le nombre d'opérations a nettement augmenté.

L'entreprise biopharmaceutique lausannoise AC Immune est la dernière société en date à avoir sauté le pas, en entrant en septembre à la Bourse américaine des valeurs technologiques, le Nasdaq, indique mercredi le cabinet de conseil et d'audit EY dans un communiqué. Avant elle, la société bâloise de biotechnologie CRISPR avait opté pour la même destination.

En revanche, Adienne Pharma & Biotech a renoncé à son entrée à la Bourse suisse. L'entreprise biopharmaceutique tessinoise considère comme 'mauvaises' les conditions de marché actuelles.

Sur les neuf premiers mois de l'année, cinq sociétés suisses sont entrées en Bourse, pour un volume d'émission de quelque 920 millions de dollars (885 millions de francs) et une capitalisation totale de 3 milliards. Le fabricant st-gallois de soupapes à vide VAT a lancé le mouvement avec son entrée à la Bourse suisse en avril, suivi de la société immobilière valaisanne Investis en juin.

La société pharmaceutique genevoise GeNeuro a quant à elle préféré faire ses débuts boursiers en avril sur la place parisienne Euronext. Elle a été suivie de l'entreprise grisonne Talkpool, active dans les services réseaux, qui en a fait de même sur le Nasdaq First North de Stockholm, en mai.

Une industrie solide

'Malgré l'environnement boursier perturbé et les incertitudes sur les futures politiques tarifaires aux Etats-Unis, les sociétés biopharmaceutiques suisses sont désireuses d'entrer en Bourse. Cela traduit la santé de cette industrie et de ses nombreuses jeunes pousses', a souligné Jürg Zürcher, responsable du secteur des sciences de la vie chez EY Suisse.

Pour le reste de l'année, Alessandro Miolo, partenaire chez EY, se montre optimiste. Le marché des IPO pourrait même encore gagner en dynamique d'ici à la fin de l'année, avant tout en Europe.

Au regard des incertitudes économiques et politiques - notamment les élections américaines et un possible tour de vis monétaire aux Etats-Unis - les candidats à une entrée en Bourse doivent toutefois trouver le bon timing et rester flexibles, conseille M. Miolo.

Nette hausse dans le monde

Au niveau mondial, le nombre d'IPO a progressé de 21% au troisième trimestre, passant de 209 à 252 transactions. Leur volume d'émission a gonflé de 84%, pour atteindre 35,4 milliards de dollars.

L'Asie et les marchés émergents ont été les plus dynamiques. La Chine a été particulièrement active, avec 102 entrées en Bourse dans les trois derniers mois, soit une progression de 240%. Aux Etats-Unis, le nombre d'opérations est passé de 33 à 35, tandis qu'en Europe, le nombre d'IPO a baissé d'un tiers à 20, notamment en raison des incertitudes résultant du Brexit.

Au cours des trois derniers mois, la plus importante entrée en Bourse a été celle de Postal Savings Bank of China, qui a levé plus de 7 milliards de dollars. Cette opération a été la plus importante au niveau mondial depuis l'IPO d'Alibaba en 2014.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.