Le nouveau billet de 50 francs entre en circulation

Le nouveau billet de 50 francs a exigé des adaptations techniques

Photo: Keystone

Le nouveau billet de 50 francs est entré en circulation mardi. Il a toutefois nécessité quelques adaptations auprès des transports publics et autres fournisseurs de services.

Auprès des CFF, les distributeurs tant anciens que nouveaux acceptent la nouvelle coupure. Son apparition a juste requis une adaptation du logiciel assurant le bon fonctionnement des automates, a expliqué à l'ats Frédéric Revaz, porte-parole des CFF.

Sur le plan bancaire, les bancomats ont été adaptés ou sont en cours d'ajustement. Il a fallu notamment revoir le format des cassettes qui contiennent les nouvelles coupures, plus petites que les anciens billets de 50 francs. Chez UBS, c'est chose faite. Auprès de Credit Suisse et de la Poste, les ajustements nécessaires seront terminés ces prochains jours.

Jusqu'en 2019

D'autres nouveaux billets seront, par la suite, mis en circulation. La coupure de 20 francs le sera dans un an environ. La dernière à être introduite, le billet de 100 francs, est attendu en 2019.

L'émission de cette nouvelle série de billets a été rendue nécessaire pour des raisons sécuritaires et du fait du développement technologique. Plus de 20 ans se sont, en effet, écoulés depuis la dernière opération de ce type.

Une quinzaine d'éléments de sécurité ont été intégrés, a précisé Andréa Maechler, membre de la direction de la Banque nationale suisse (BNS). Filigrane, microtexte, microperforation, éléments transparents, bande de sécurité ou encore globe scintillant en font notamment partie.

Pour se familiariser avec tous ces aspects, la banque centrale a lancé une application pour appareils mobiles appelée '50 francs'. Gratuite, elle présente de manière ludique les informations concernant les éléments de sécurité du billet et donne des détails intéressants sur son graphisme, souligne l'institut d'émission dans un communiqué.

Le dispositif ne permet toutefois pas de valider l'authenticité d'une coupure. En cas de soupçons de fausse monnaie, il convient de faire vérifier les billets et les pièces auprès du poste de police le plus proche, informe l'institut d'émission sur son site internet.

Un pays 'aux multiples facettes'

Sur le plan graphique, la BNS a renoncé aux portraits de personnalités au profit de représentations figurant un pays 'aux multiples facettes'. Chaque coupure illustre une particularité helvétique.

Sur le billet de 50 francs, le thème d''un pays invitant à l'aventure' a été privilégié avec comme élément figuratif le vent. Le temps, la lumière, l'eau, la matière et la parole s'afficheront sur les autres coupures.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.