Les Jeunes socialistes zurichois ne saisissent pas le TF sur Fehr

Les Jeunes socialistes zurichois ne saisissent pas le TF sur Fehr

Photo: Keystone

Les Jeunes socialistes zurichois ne feront pas recours au Tribunal fédéral contre la décision du parlement zurichois de ne pas lever l'immunité du conseiller d'Etat socialiste Mario Fehr. Les chances d'obtenir gain de cause sont faibles et la procédure est coûteuse.

Il n'y a pratiquement aucune chance que le TF accepte de lever l'immunité parlementaire du chef du département cantonal de la sécurité, ont indiqué jeudi les Jeunes socialistes zurichois dans un communiqué. Les coûts liés à une telle procédure sont trop élevés pour le parti, ajoutent-ils.

Les Jeunes socialistes veulent par contre lancer le débat à l'interne sur la surveillance électronique. Au niveau parlementaire, ils veulent s'engager pour renforcer les contrôles sur l'utilisation des programmes informatiques de surveillance.

Satisfaction de Mario Fehr

Mario Fehr est satisfait, indique jeudi son secrétariat général dans un communiqué. Le conseiller d'Etat participera à nouveau aux séances du groupe socialiste au parlement cantonal. Mario Fehr avait suspendu son appartenance au PS après le dépôt de la plainte des Jeunes socialistes zurichois.

En juillet, les Jeunes socialistes zurichois ont porté plainte contre 'leur' ministre, l'accusant d'abus de pouvoir et d'acquisition illégale de données. Selon eux, l'achat et l'installation du cheval de Troie informatique 'Galileo' n'étaient pas conformes à la loi. Le programme était destiné à la police cantonale pour la lutte contre le gros trafic de drogue et le blanchiment d'argent.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.