Les Suisses privilégient les vidéos drôles sur YouTube

Les Suisses privilégient les vidéos drôles sur YouTube

Photo: Keystone

Un bébé panda qui éternue, des enfants qui dansent ou une orange parlante: les Suisses apprécient les vidéos drôles sur YouTube. La plateforme a publié à l'occasion de son dixième anniversaire un classement des vidéos les plus regardées.

La vidéo 'Charlie bit my finger' trône en tête du classement, a indiqué vendredi dans un communiqué Google, maison mère de YouTube. Le film, qui remonte à 2007, montre deux bambins, dont le plus jeune mord le doigt de son aîné. Grâce au succès phénoménal de la vidéo, qui a été visionnée plus de 820 millions de fois dans le monde, les deux frères sont apparus dans des publicités.

La deuxième place revient au dessin animé 'Wheels On The Bus'. Deux entreprises ont réussi à placer leur publicité dans le top 10 (sans les vidéos musicales): il s'agit de Nike avec des stars du football comme Ronaldo, Iniesta et Rooney, et Evian grâce à sa publicité montrant des adultes qui s'observent en enfants dans une glace.

Dans la liste des vidéos préférées figure aussi une contribution suisse, à savoir un extrait du programme de comédie alémanique du Cabaret DivertiMento. Dans le top 10, on retrouve également la série en ligne américaine 'The Annoying Orange', qui raconte l'histoire d'une orange parlante très agaçante, ou un bébé panda qui éternue si fort qu'il fait sursauter sa mère.

Acteur incontournable

Dix ans après son lancement, YouTube est devenu un acteur incontournable du partage de vidéos en ligne, mais sa rentabilité pose toujours question. Le portail doit aussi faire face à une concurrence de plus en plus acérée.

YouTube compte plus d'un milliard d'utilisateurs et des services délocalisés dans 75 pays, en 61 langues. Environ 300 heures de vidéo sont téléchargées sur le site chaque minute et 'chaque jour les gens regardent des centaines de millions d'heures de vidéos sur YouTube, et génèrent des milliards de vues', selon la page de statistiques du site.

Son modèle financier pose également question. Google a racheté YouTube en 2006 pour 1,6 milliard de dollars en actions, ce qui représentait alors le plus gros achat d'une entreprise travaillant dans le domaine d'Internet. Le site génère d'énormes revenus, mais son coût de fonctionnement est très élevé.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.