Les agences de voyages ont vu leurs résultats stagner en 2014

Les agences de voyages ont vu leurs résultats stagner en 2014

Photo: Keystone

Les spécialistes suisses du voyage ont vu leurs chiffres d'affaires stagner l'an passé. En moyenne, chaque agence a généré 3,26 millions de francs en 2014, contre 3,28 millions l'année précédente. En 2015, près d'un client sur quatre a réservé via un professionnel.

La productivité des bureaux spécialisés est restée stable, indique l'enquête de la Fédération suisse du voyage (FSV) et de l'Université de St-Gall publiée jeudi. Comme en 2013, les recettes moyennes par collaborateur s'inscrivent à 1,02 million de francs.

A 1,4%, le rendement parmi les 380 agences participantes ressort lui aussi au même niveau que l'année précédente, 'à peine satisfaisant', selon la FSV. Les honoraires de conseil représentaient l'an dernier près de 5,5%, contre moins de 5% jusqu'ici.

Examen juridique

Côté perspectives, la soudaine appréciation du franc après l'abolition du taux plancher s'est traduite par des baisses immédiates de prix. Pour la saison estivale, les agences tablent sur un recul de 10% de leurs recettes, voire plus. Toutefois, le récent affaiblissement de la devise helvétique devrait favoriser les affaires pendant la saison d'hiver.

Les voyagistes ne digèrent pas la surtaxe de 16 francs que les compagnies du groupe Lufthansa, dont Swiss, ont introduit le 1er septembre sur chaque réservation faite via des systèmes globaux (GDS). 'Un examen juridique est en cours', ont fait savoir les représentants de la FSV.

Pour rappel, les GDS tels que Amadeus ou Galileo sont très répandus parmi les professionnels de la branche. La surtaxe vaut non seulement pour les agences physiques mais aussi en ligne. Idem pour les portails de recherche spécialisés, comme ebookers.

Un peu moins d'escapades

Cette année, les Suisses ont effectué un peu moins de voyages privés, mais l'envie de voir du pays reste vive, révèle le sondage de l'assureur Allianz Global Assistance publié en parallèle. En moyenne, les quelque 1030 personnes interrogées déclarent 2,6 escapades de trois nuitées au moins, contre 2,7 l'année précédente et 2,8 en 2013.

En 2015, près d'un voyageur sur quatre (24%) a tout de même recouru à une agence professionnelle, soit 2% de plus qu'en 2014. Mais Internet gagne du terrain, puisque 67% (63% en 2014) des répondants ont réservé en ligne, dont un petit 7% via leur smartphone ou tablette.

La part des réservations anticipées, soit plus de deux mois à l'avance, s'est étoffée à 50%. Un Suisse sur trois a souscrit cette année une assurance voyage tandis que la grande majorité des répondants disposent d'un autre type de couverture.

Parmi ceux qui s'en remettent aux spécialistes, 65% préfèrent une formule personnalisée au forfait, ce dernier étant privilégié par les personnes âgées. Pour les trois quarts des clients, la qualité du conseil est déterminante, avant le prix (41%) ou la quantité de l'offre (38%).

Choix du transporteur

Quant au choix de la compagnie aérienne, les tarifs font en revanche toute la différence. Pour 70% des sondés, le prix reste le premier critère. Viennent ensuite les connexions directes ou les dates et horaires de vols. La sécurité n'est citée que par 36% des personnes. La renommée du transporteur, ou le fait qu'il soit helvétique, n'a que peu d'importance.

L'aspect budgétaire a d'ailleurs gagné en priorité d'un sondage à l'autre. Sans surprise, plus les voyageurs sont jeunes, plus ils font attention à leur porte-monnaie, montrent les résultats du sondage. Les femmes sont là aussi un peu plus regardantes.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.