Les attentats-suicides, une nouvelle menace pour le forum de Davos

Les attentats-suicides, une nouvelle menace pour le forum de Davos

Photo: Keystone

Les kamikazes armés de ceinture d'explosifs constituent une nouvelle menace pour le Forum économique (WEF). La police et l'armée ont pris en compte ce risque accru et se disent prêtes à assurer la sécurité de la manifestation, qui débute mercredi à Davos (GR).

Les organes de sécurité partent du principe d'un niveau de menace accru pour la 46e édition du Forum de Davos, a indiqué devant la presse Walter Schlegel, commandant de la police grisonne et responsable de la sécurité du WEF. Toutefois, la situation reste calme et aucun indice laissant penser à un projet concret d'attentat n'a été relevé.

Depuis les attentats du 13 novembre à Paris, les attaques-suicides sont perçues comme un danger potentiel, a expliqué Walter Schlegel. Les forces de sécurité ont réagi en adoptant diverses mesures.

Les activités de renseignement à l'oeuvre dans le cadre du WEF ont été renforcées. En outre, la présence policière et les contrôles à Davos ont été augmentés.

Tous les policiers impliqués ont suivi des formations spéciales en lutte anti-terrorisme. La police grisonne est renforcée par des renforts venus de toute la Suisse, a expliqué le commandant, sans préciser le nombre des forces en présence.

Depuis le 11 septembre

Il a cependant indiqué que le dispositif de sécurité est comparable aux années précédentes. La menace terroriste est prise en compte depuis les attaques du 11 septembre.

La totalité des services de renseignement suisses sont engagés, ainsi que les agences les plus importantes du monde et celles des pays voisins, selon le commandant. Les services étrangers livrent des informations, mais n'influencent pas directement les forces de sécurité suisse.

'Notre engagement suit les standards des congrès internationaux', a ajouté Walter Schlegel. L'un des grands défis est dans le nombre élevé de personnalités à protéger, en vertu des obligations des chefs d'Etat, de gouvernement ou des membres de familles royales. Environ 100 des 2500 participants du WEF appartiennent à cette catégorie.

Cette année, les forces de sécurité se réjouissent du fait qu'aucune manifestation n'est prévue. C'était déjà le cas l'an dernier.

Engagement de l'armée

L'armée vient renforcer les forces de police: quelque 4500 militaires sont engagés, dont 95% de soldats de milice, a expliqué le divisionnaire Jean-Marc Halter, commandant des forces armées détachées au WEF.

La tâche principale de l'armée est d'assurer la sécurité aérienne. L'espace aérien est restreint dans un rayon de 46 km autour de Davos.

Le transport des hôtes protégés en vertu du droit international, présidents et chefs de gouvernement, font partie des tâches de l'armée. Nombre d'entre eux atterrissent en jets privés à l'aérodrome de Dübendorf (ZH), avant d'être transportés à Davos, où deux places d'atterrissage temporaires ont été aménagées.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.