Les baigneurs ont afflué dans les piscines helvétiques

Les baigneurs ont afflué dans les piscines helvétiques

Photo: Keystone

Les responsables des piscines suisses ont le sourire. La saison 2015 a rimé jusqu'ici avec fréquentation importante. Lausanne, Fribourg, Sion, La Chaux-de-Fonds (NE) et Porrentruy (JU) ont signé des exercices qui se situent dans les meilleurs des dernières années.

Ceux qui ont passé une bonne partie de l'été en Suisse, notamment les mois de juin et juillet, peuvent en témoigner: la saison chaude a fait honneur à son appellation, ne serait-ce qu'en matière de température. Suite prévisible, les patrons des piscines et autres établissements de bains affichent une mine satisfaite.

C'est le cas dans la capitale vaudoise. 'Nous avons enregistré une très belle fréquentation en juin et juillet, un peu moins bonne en août', résume Christian Barascud, gérant des piscines lausannoises.

Les bassins de Bellerive ont comptabilisé 197'000 entrées, soit leur troisième meilleure saison depuis 18 ans. Mais le record reste l'année 2003 avec quelque 230'000 visiteurs. A Montchoisi, le bilan est très positif, puisque les 79'000 nageurs recensés représentent le meilleur exercice depuis quatorze ans.

Un peu plus au nord, à Fribourg, la commune salue un chiffre d'affaires en nette progression par rapport à 2014, qui ne surpassera toutefois pas le record de 2003, indique le chef du Service des sports Pierre Gisler. Les chiffres définitifs ne sont pas encore disponibles, mais la saison s'inscrit dans la moyenne supérieure des dix dernières.

Affluence à 1000 mètres d'altitude

Les Chaux-de-Fonniers et Bruntrutains ne font pas d'ombre au tableau. La piscine des Mélèzes de la Métropole horlogère, à 1000 mètres d'altitude, a accueilli près de 90'000 baigneurs contre 45'000 l'année dernière et près de 80'000 en 2013. Mais les années records 2004 et 2005 se sont révélées inaccessibles, avec plus de 160'000 unités.

A Porrentruy, les bassins municipaux saluent eux aussi l'affluence. Plus de 34'000 personnes se sont jetées à l'eau ou ont parfait leur teint, soit l'un des trois meilleurs exercices depuis 2003.

Les Valaisans se rattrapent

Frustrés par un été 2014 particulièrement maussade, les Valaisans et les touristes en quête de fraîcheur se sont rattrapés cette année. Les deux piscines municipales de plein air de Sion, la Blancherie et la Sitterie, ont enregistré une importante hausse de fréquentation, respectivement de 60% et 46%, a indiqué à l'ats Nicolas Rossier, conseiller municipal en charge des sports.

Habituellement, le pic de fréquentation se situe entre le 15 juillet et le 15 août. Cette année, la canicule a dopé les chiffres.

A Sierre, les Bains de Géronde ont également connu une forte hausse, soit 70% environ sur l'ensemble de la saison 2015, précise Ryan Baumann responsable des sports de la ville. La météo explique ce bon résultat. Il découle peut-être aussi de la complète rénovation des bains, qui ont rouvert en 2014, après deux ans de travaux.

Record battu à Zurich

Et en Suisse alémanique? Les maîtres nageurs d'outre-Sarine tirent un bilan similaire à celui de leurs homologues romands. Les seize établissements de la ville de Zurich ont même battu leur record de fréquentation, avec 1'827'879 clients comptabilisés jusqu'à la mi-septembre. La précédente meilleure marque datait de 2003, avec 1,68 million d'entrées.

Dans le demi-canton de Bâle-Ville, où la plupart des piscines viennent de fermer leurs portes dimanche et où les chiffres définitifs se feront désirer jusqu'en octobre, l'été 2015 se profile comme le second en fréquentation depuis une bonne décennie. Là encore, seul le millésime 2003 a fait mieux.

La piscine lucernoise Lido, attenante au lac, qualifie son année de très bonne. Rien de comparable certes avec 2003, mais bien plus satisfaisante que l'an passé.

Au sud des Alpes, le Tessin fait part d'un bilan mi-figue mi-raisin. Le Lido à Locarno n'a que peu amélioré son résultat de 2014, année pourtant pluvieuse. Une des causes principales est à chercher du côté du faible nombre de touristes allemands et italiens, retenus par le franc fort, analyse Gianbeato Vetterli, de la société d'exploitation.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.