Les demandes de rançons sont en hausse sur la toile

Les demandes de rançons sont en hausse sur la toile

Photo: Keystone

Les tentatives d'extorsion d'argent sont en recrudescence sur la toile, avertit la Centrale d'enregistrement et d'analyse pour la sûreté de l'information (MELANI). Celle-ci conseille de ne pas céder à de tels chantages.

Les attaques par déni de service (Denial of Service, DoS) se multiplient sur internet. 'A travers elles, le cybercriminel cherche à rendre un site ou un service en ligne inaccessible en le bombardant de requêtes', a expliqué mercredi la centrale d'enregistrement MELANI dans un communiqué. L'attaque est dite 'distribuée' (Distributed Denial of Service, DDos) si les demandes émanent de plusieurs ordinateurs simultanément.

Ce genre d'atteinte peut entraîner un gros manque à gagner pour les pages internet de nature commerciale. D'autant plus que l'attaque s'accompagne souvent de revendications financières. Elle peut s'en prendre également à des applications. 'Les pare-feu et les autres dispositifs de protection n'ont qu'une utilité limitée dans pareil cas', précise le service d'analyse de la Confédération.

Anticiper le dérangement

Le maître chanteur peut exiger de l'argent après avoir réalisé son forfait. Il peut également le faire avant de mettre son plan à exécution en guise de chantage. Dans tous les cas de figure, MELANI recommande de ne pas céder à ces demandes pécuniaires et d'avertir la police cantonale. Ce genre de dommage peut faire l'objet d'une plainte pénale.

'Si les cyberattaquants menacent de lancer une telle action, il convient de prendre les mesures techniques afin de se préparer à une telle éventualité d'entente avec son hébergeur', conclut MELANI qui fête cette année ses dix ans d'existence.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.