Les dépôts de brevets explosent en Suisse et dans le monde

Les dépôts de brevets explosent en Suisse et dans le monde

Photo: Keystone

Les innovations n'auront jamais été aussi dynamiques qu'en 2015 dans le monde. Si les Etats-Unis restent en tête des dépôts de brevets, l'Asie devient un acteur incontournable et la Suisse fait mieux que se défendre, avec l'une des progressions les plus élevées.

Au total, le nombre de demandes a augmenté de 1,7% dans le monde en 2015 pour atteindre 218'000, selon le Traité de coopération en matière de brevets (PCT). Indicateur important, 'l'innovation continue de se déplacer' vers l'Asie, a affirmé mercredi à Genève le directeur général de l'Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI), Francis Gurry.

En près de 40 ans consécutifs, les Etats-Unis n'ont toutefois jamais lâché la première place. Ils ont lancé 57'835 demandes, en recul de 6,7%. Parmi les quinze principaux pays d'origine, l'Asie se détache avec le double de dépôt en dix ans, pour atteindre désormais 43% du total.

Grâce surtout à la Chine, à plus 16,8%, la Corée du Sud, en hausse de 11,5% et le Japon, en augmentation de 4,4% comme la Suisse. Des chiffres qui permettent à Tokyo d'occuper la deuxième place mondiale avec près de 45'000 demandes, devant Pékin à 29'846 dépôts. En revanche, la Finlande décroche de plus de 12%, devant le Canada qui recule plus de 7%.

Appareils électriques devant la pharma suisse

L'innovation suisse avait déjà été largement saluée début mars par les chiffres de l'Office européen des brevets (OEB). Avec 873 demandes par million d'habitants, elle arrivait en tête en proportion de population. Selon l'OMPI, parmi les 4280 dépôts suisses, ABB, avec 331 requêtes, devance Nestec (le centre de recherches de Nestlé à Lausanne) à 220 et Novartis à 200.

Dans le monde, les entreprises de télécommunications figurent au sommet. Le Chinois Huawei Technologies est en tête pour la seconde année consécutive avec 3898, largement devant l'américain Qualcomm et un autre chinois ZTE.

Avec 16'385 demandes, soit plus de 8% du total, l'informatique constitue le champ d'activité le plus agressif. Il s'impose face à la communication numérique, à 8%, les machines et appareils électriques, à plus de 7%, et la technologie médicale à 6,3%.

En Suisse, les machines et appareils électriques, avec 8,9%, attirent davantage de demandes que les pharmaceutiques, 8,5%, et la technologie médicale à moins de 8%.

Swatch Group en 2e position

Autre évaluation de l'innovation, les demandes d'enregistrement international de marques déposées selon le système de Madrid ont augmenté de 2,9% en 2015. Là aussi, un record est établi avec 49'273 requêtes.

Mais l'Australie et les Etats-Unis sont les plus dynamiques et totalisent 90% de la hausse. Parmi les 10 principaux pays, la Chine peut se targuer de la troisième progression à 7,9%, devant le Japon à 6%.

Côté suisse, un recul de 3% est constaté, derrière ceux du Royaume-Uni à -7,3% et des Pays-Bas à -6,8%. Mais Novartis arrive en tête avec 197 demandes, davantage que l'allemand Lidl à 153 et que le français L'Oréal à 130. La Chine, à près de 25'000, les Etats-Unis, à près de 22'000, et l'Union européenne, à plus de 21'000, figurent en haut du nombre de désignations.

Sur les demandes d'enregistrement international de dessins et modèles industriels déposées dans le cadre du système de La Haye, l'augmentation atteint 40%, hausse la plus rapide depuis 2008. Notamment grâce à l'adhésion de la Corée du Sud en 2014, puis des Etats-Unis et du Japon en 2015.

Avec 3453 requêtes, l'Allemagne reste le principal utilisateur, malgré un recul de 10,7%. La Suisse est deuxième avec 3316, de même que Swatch Group, qui avec 511 dépôts, est seulement dépassé parmi les entreprises par le sud-coréen Samsung, qui arrive pour la première fois en tête à 1132.

/ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.